Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Division 3B: match au sommet entre United Woluwé et Melco Ieper


Rédigé le Vendredi 15 Novembre 2013 à 09:36 | Lu 656 fois | 0 commentaire(s)


Les deux équipes avaient réalisé le parcours parfait en alignant 8 victoires consécutives. Elles ont perdu de concert le week-end dernier, mais elles se retrouvent ce vendredi à Woluwé. Le vainqueur sera seul en tête de la division 3B.


United Basket Woluwé - Melco Ieper

Photo (c) United Basket Woluwé
Photo (c) United Basket Woluwé

Vendredi 15 novembre 2013 - 21h00 - Salle Malou, rue Joseph Aernout 9 - 1200 Woluwé Saint-Lambert


Rien ne semblait arrêter ces deux équipes, elles ont accumulé les victoires avant de chuter. Ensemble, hasard du calendrier. Ypres s'est incliné de manière étonnante à domicile face à Lambusart (66-69), tandis que que United Woluwé a sombré face à Gistel (équipe B du BC Oostende) 84-65. Cela ne dévalorise en rien un sommet où Woluwé espère accueillir 500 personnes ce vendredi soir. Dans l'effectif de Melco Ieper, il y a un certain Brian Heinle (ex Atomia Brussels notamment). «Ostende a bien joué et Boukichou nous a posé beaucoup de problèmes. Quant à nous, nous avons manqué de discipline offensive et défensive. Nous en avons tiré les conclusions, positives et négatives» explique le coach Nicolas Joostens.


United Basket Woluwé: un mariage réussi

Le club est issu de la fusion des Blue Devils et d'Espoir Boitsfort, il y a quatre ans. Blue Devils était réputé pour son école de jeunes dont sont notamment sortis Quentin Serron (BC Oostende) et Thomas Creppy. L'équipe a joué deux saisons en R2 et a été champion au terme de la deuxième. Elle devait logiquement monter en R1, mais vu les désistements, elle a sauté une étape pour se retrouver en N3 lors de la saison 2012-2013. Elle s'est maintenue difficilement, mais elle a assuré son maintien sur le terrain lors de l'ultime rencontre face à Loyers. «Pour la saison 2013-2014, nous avons décidé de reconstruire différemment l'équipe, de rajeunir l'équipe et d'intégrer des jeunes de la Région bruxelloise. Il y a du talent au sein de nos équipes de jeunes, il faudra encore deux ans pour qu'ils arrivent au niveau de l'équipe première, mais cela ouvre des perspectives» raconte le coach. «Je pense que la Région bruxelloise demande à avoir une seconde équipe qui évolue à un bon niveau».


Ypres aura la pression

«J'étais persuadé que j'avais une bonne équipe, je ne suis donc pas totalement surpris par les résultats de ce début de saison. Mes joueurs se connaissent bien et ont une grosse envie. Ils ont très bien travaillé en avant-saison sur le plan physique. Notre objectif initial était d'être dans la première moitié du tableau et il n'a pas encore changé. Nous ferons le bilan à l'issue du premier tour pour voir si nous devons revoir nos ambitions à la hausse. Il est cependant clair que nous avons envie d'avancer mais en travaillant bien» relate Nicolas Joostens. «Ypres avait déclaré en début de saison vouloir monter. La pression sera sur les épaules de nos adversaires et nous ne serons pas favoris. Nous jouerons évidemment crânement notre chance pour ne pas avoir de regrets» clarifie le coach. Le mois de novembre, c'est le mois de vérité pour United, car le club fusionné va rencontrer toutes les grosses écuries de la D3B. Gistel, Ypres avant Falco Gent et De Pinte. «Nous aimerions accrocher le top 4 jusqu'à la trêve en essayant de surfer sur la vague de succès. Après on verra. Je pense malgré tout que le championnat se jouera à peu de choses entre ces différentes équipes».


Un engouement public

Le club s'attend à voir du monde ce vendredi, peut-être même 500 personnes. «Les résultats, c'est inévitable attirent le public. De plus, des petits groupes de supporters commencent à se mettre en place et témoignent de l'engouement» se réjouit le coach. Le roster renseigne quelques joueurs qui ont de l'expérience dans les séries nationales, comme Nathan Hervelle par exemple, figure la plus connue ou encore Faycal Lait.


La bio du coach en quelques lignes

Nicolas Joostens a été joueur au Racing Jette avant de devenir coach à l'Atomia Brussels à l'époque de Yves Defraigne. Il s'occupait de la P1 et des juniors. Il a été l'assistant de Pascal Angilis à l'Atomia auprès duquel il dit avoir beacoup appris, mais aussi l'assistant de Serge Crèvecoeur à l'Excelsior Bruxelles. Avant de reprendre en main la R2 de Woluwé et de poursuivre en N3. Pour la petite histoire, il est également l'oncle de Manu Lecomte, le jeune prodige qui vient de faire le saut en NCAA avec les Miami Hurricanes



Dominique Nuydt

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >