Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique

Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Eric Struelens, le manager sportif de Kangoeroes Willebroek, espère créer une petite surprise contre Charleroi


Rédigé le Mercredi 22 Janvier 2014 à 11:51 | Lu 426 commentaire(s)


Avec l'annonce du retrait de Giovanni Bozzi à la fin de la saison, le quart de finale aller de la coupe de Belgique va se dérouler dans un contexte très particulier. Sur un plan plus personnel, le "Stru" aimerait retrouver le terrain, mais ne se dit pas pressé.


Charleroi à Willebroek, c'est le genre de rencontre où les Carolos auront tout à perdre et les Kangoeroes tout à gagner. "Nous allons rencontrer le Spirou deux fois en l'espace de trois jours. Charleroi est une équipe qui connaît des hauts et des bas, nous allons jouer notre jeu et essayer de remporter au moins une rencontre pour créer une petite surprise. Je ne sais pas si nous avons une équipe pour bousculer une grosse armada. A Willebroek, nous sommes en train de construire une équipe pour monter d'un cran la saison prochaine. Pour nous, toutes les rencontres sont importantes. Nous n'avons rien à perdre et tout à apprendre" relate-t-il. L'annonce du départ de Giovanni Bozzi risque-t-elle de déstabiliser l'équipe? Difficile à dire, une première réponse sera donnée ce soir. "L'annonce du départ de Bozzi est annoncée très tôt dans la saison" constate-t-il. "Charleroi est une équipe qui se cherche mais qui possède de grosses individualités, elle fera mal quand elle tournera à plein régime".

La disparition de Sprimont au plus haut niveau

"Ce n'est pas bon pour le basket belge. Ce n'est pas la première équipe et ce ne sera pas la dernière. Pitzemburg arrête aussi" constate-t-il. Les Kangoeroes, c'est la dernière équipe à aligner une équipe masculine et une équipe féminine au plus haut niveau. "Les sections féminines et masculines sont deux entités complètement séparées au niveau de la structure, même si c'est le même président. L'équipe féminine vient de signer Anke De Mondt, c'est qu'elle a les moyens de ses ambitions" ajoute Eric Struelens.

Eric Struelens en NCAA?

Son travail de manager sportif au Kangoeroes lui plait, mais l'appel du terrain semble plus fort. "J'aime mon travail, mais le terrain me manque. J'ai quelques contacts en NCAA 1 et 2. Je ne suis pas pressé et je me prépare doucement. Qui sait, un club belge fera peut-être aussi appel à moi pour un poste d'assistant...".


Dominique Nuydt