Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique

Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


L'AWBB veut accélerer sa réforme pour les catégories prépoussins et poussins en généralisant le "3 et 3"


Rédigé le Mercredi 18 Décembre 2013 à 16:05 | Lu 6736 fois | 7 commentaire(s)


Le traditionnel 5 contre 5 qui prévaut dans les catégories prépoussins et poussins est amené à disparaître. Il devrait être remplacé par le 3 et 3 chez les prépoussins et le 4 contre 4 chez les poussins dès la saison 2014-2015. Une réforme qui vise à remettre l'enfant au centre de la formation. Raphaël Obsomer, directeur technique de l'AWBB explique les fondements de cette réforme.


L'idée de base est partie d'un principe pédagogique très simple, l'enfant n'est pas un adulte en miniature. «Il faut repenser le jeu pour qu'il soit adapté à la motricité des enfants» déclare d'entrée Raphaël Obsomer, le directeur technique de l'AWBB. Une autre réflexion est également venue nourrir la réflexion. «A l'heure actuelle, tels que les championnats sont organisés, une rencontre de basket, cela prend environ quatre heures si l'on comptabilise les trajets, le temps au vestiaire et la durée des matchs. Certains enfants, en quatre heures, touchent à peine le ballon. C'est inadmissible» renchérit le directeur technique. Plusieurs pays européens ont déjà fait le virage que l'AWBB souhaite généraliser dès la saison 2014-2015 pour les U6, U7 et U8 (prépoussins). Plusieurs provinces organisent déjà des compétitions de ce type en parallèle avec le traditionnel 5 contre 5. Si la réforme est adoptée, le 5 contre 5 disparaîtra purement et simplement pour les prépoussins.

Castors Braine - Dylois Wavre (poussins 4X4)
Castors Braine - Dylois Wavre (poussins 4X4)

Grâce au plan basket

«Le 3 et 3, ce n'est pas une invention de l'AWBB. Nous sommes d'ailleurs plutôt en retard par rapport à d'autres pays comme la France ou la Suisse. Il se pratique également en Flandre. Depuis 2003, il y a déjà eu plusieurs essais chez nous, mais l'étincelle qui va permettre de faire avancer le projet, c'est le plan basket initié par les autorités politiques. Il permettra de donner les moyens financiers nécessaires pour adapter les infrastructures» relate Raphaël Obsomer. L'ensemble de la réforme devrait être adoptée dans le courant du mois de mars. Les règles seront identiques pour tout le monde, ce qui permettra l'organisation de tournoi inter-provinciaux. Exemple de règlement. «Dans le système tel que nous le préconisons, il sera plus facile pour les petits de Feluy de disputer un tournoi à Nivelles qui est à dix minutes de chez eux plutôt que d'aller à Templeuve qui est à une heure de route. Les enfants seront les grands gagnants de cette réforme, ils passeront plus de temps sur le terrain et pourront plus toucher le ballon».L'AWBB laissera cependant le loisir aux Comités provinciaux d'organiser la compétition, soit sous forme de tournois d'une demi-journée, soit sous forme d'un championnat plus traditionnel. Dans le Hainaut par exemple, le Comité provincial a choisi d'organiser la compétition sous forme de tournois en essayant de regrouper les équipes en fonction de leur proximité géographique. Voir la page du CP Hainaut.

Les principes du 3 et 3

Dans le «3 et 3», le mot le plus important est le «et». Il implique que ce ne sera plus une compétition au sens strict du terme. La philosophie qui soutient ce projet novateur est de privilégier chez l'enfant l'amusement (dans un cadre donné), le goût du jeu et l'apprentissage. Ceux qui suivent régulièrement les matchs des plus petits savent très bien que tous les enfants qui sont sur le terrain ne touchent pas systématiquement le ballon, que la taille des terrains est trop grande, que l'effet de grappe est quasi systématiquement présent,... A l'arrivée, certains enfants ne touchent même pas un ballon. A titre personnel, avec mon expérience des rencontres des plus petits, combien de fois n'ai-je pas pesté contre les coachs adverses qui se plaisent à appliquer un press tout terrain pour écraser l'adversaire (quid du fair-play?). Dans les catégories prépoussins et poussins, il n'est pas rare d'avoir des scores du genre 90-04 qui n'apportent rien aux vainqueurs et qui humilient inutilement les vaincus. Et malheureusement, certains clubs que je ne citerai pas sont de grands spécialistes de ce genre de comportement qui sert plus à flatter l'égo des coachs (et des parents) plutôt que de privilégier le plaisir et l'intérêt des enfants. Avec le «3 et 3», ces comportements ne seront heureusement plus possibles, car un des objectif est aussi de susciter la collaboration entre clubs. L'idée est aussi d'équilibrer les forces des équipes en présence, avec pourquoi pas, un échange de joueurs. La réforme prévue par l'AWBB vise à remettre le plaisir des enfants au centre des préoccupations de tous les formateurs.

Faire adhérer les clubs

L'AWBB ne veut pas imposer cette réforme, elle veut convaincre l'ensemble des clubs d'adhérer à cette formule. «Ce sont les parlementaires qui voteront ou non la réforme lors d'un assemblée générale. Nous prévoyons au préalable d'organiser dans les différentes provinces des démonstrations de 3 et 3, mais aussi de 4 contre 4 pour que les personnes concernées puissent visualiser l'intérêt de la réforme» explique Raphaël Obsomer. A l'heure actuelle, il n'est pas encore certain que la formule 4 contre 4 pour les U10 (poussins) sera généralisée pour la saison 2014-2015. «C'est en discussion. Le 4 contre 4 sera une évolution et permettra un premier pas vers l'apprentissage de la compétition. Le plan mini-basket vise aussi les U12, mais nous sommes encore dans une phase de réflexion. Au niveau de l'encadrement des jeunes joueurs, nous avons déjà mis en place la réforme des formations des entraîneurs l'année dernière. Les enfants vont grandir avec les projets» ajoute-t-il.

Le problème de la mixité

De prime abord, Raphaël Obsomer est partisan de la mixité chez les plus petits, mais devant certaines circonstances particulières, il a infléchit sa position. "Il y a un véritable problème de recrutement chez les filles à Bruxelles. Nous n'allons pas interdire la mixité chez les plus petits, mais favoriser l'organisation d'événements pour les filles, comme des tournois par exemple".

(vidéo: les poussines de Castors Braine (4X4) en action)


Dominique Nuydt

Commentaires

1.Posté par MARTIN Roger le 24/12/2013 00:17
Les clubs qui ont une trentaine de Poussins (comme c'est le cas au BC Cojnte cette saison et la saison dernière) vont pouvoir/devoir engager 5 ou 6 équipes (à la place de 3)... ils vont devoir en trouver des entraîneurs, des heures de salle (pour entraînement et matchs....!) donc des coups supplémentaires et quand on sait quelles difficultés les clubs ont à trouver des entraîneurs qualifiés, compétents... .. Ou bien aligner en 3 contre 3 des équipes de 10 joueurs ou l'on arrivera au même résultat que ce que l'on veut combattre, des joueurs qui auront peu de temps de jeu et peu l'occasion de toucher le ballon.... pour moi c'est tout à fait irréaliste -, et je pense qu'au bout du compte on va arriver au contraire de ce que l'on cherche.... mais cela n'engage que moi....!

2.Posté par MARTIN Roger le 24/12/2013 00:20
J'ai oublié de dire... j'ai coaché pendant plusieurs années années en 3c3... je trouve cela génial en prépoussins... mais il ne faut pas se leurrer, quelque soit le nombre de joueurs que vous mettez en même temps sur le terrain, l'esprit de compétition d'entraîneurs, de joueurs (eh oui déjà à cet âge), de clubs et de parents persisteront avec tous les aspects désagréables que cela comporte.....

3.Posté par christophe cogniaux le 02/01/2014 21:14
Très bonne réforme.Il faut s' inspirer du football...
La meilleur décision prise par l' union belge il y plus de 10 ans a été de créer des championnats par catégorie d' âge (U8-U9-U10-U11-U12-U13-U14-U15....) afin que la qualité technique des meilleurs jeunes priment...sur la puissance physique ...match avec petite terrain et 8 joueurs par équipe pour les plus petits .ON VOIT LE RESULTAT DES JEUNES FOOTBALLEURS BELGES AVEC LEUR QUALITEE TECHINIQUE ...
-les championnats nationaux commencent à 8 ans...(championnat sans classement afin que seul le jeu prime et pas le résulta chez les plus petits) afin que les meilleurs jeunes jouent entre eux...
-Des centres de formations ont été crée dans différents club ( anderlecht, standard..) le centre de formation belfius-mons est un très bon exemple à suivre par tous les clubs de N1.


Je sais très bien qu' il est difficile d' organiser des championnats provinciaux,awbf... mais dés les U10, les enfants doivent affronter des enfants de leur niveau...car quel est l' intérêt de gagner des 80 à 2 en série A province du hainaut pour des enfants dans des clubs comme les spirou-mons-olympic de mont sur marchienne...

4.Posté par Prieto le 18/02/2014 18:42
oups

5.Posté par Guissard le 05/03/2014 22:16
Une Victoire méritée des poussins du Spirou malgré un adversaire de choix, Mons Hainaut !

Les Poussins Spirou se sont logiquement imposés face à Mons Hainaut
en finale de la Coupe du Hainaut 39-36.

Bien que Mons Hainaut a finalement réduit l'écart dans le quatrième quart
temps, les Poussins Spirou se sont imposés après avoir mené sur l'ensemble
de la rencontre.

Bravo aux joueurs des Spirous et Mons Hainaut pour cette magnifique finale 2014.
Vivement 2015 !

6.Posté par Boudin le 07/03/2014 13:21
Tout a fait d'accord, au terme d'une superbe rencontre, Une Victoire méritée des poussins du Spirou malgré un adversaire de choix, Mons Hainaut !

Ils se sont logiquement imposés face à Mons Hainaut en finale de la Coupe du Hainaut 39-36.

Bien que Mons Hainaut a finalement réduit l'écart dans le quatrième quart
temps, les Poussins Spirou se sont imposés après avoir mené sur l'ensemble
de la rencontre.

Bravo aux joueurs des Spirous et Mons Hainaut pour cette magnifique finale 2014.
Vivement 2015 !

7.Posté par Max le 03/04/2014 14:16
Obliger au 3c3 et au 4c4 : les clubs ont-ils été consultés ?

La réforme du 3c3 et plus particulièrement la réforme à venir du 4c4 : une belle connerie surtout au niveau du 4c4 en poussin .

Avec ce type de réforme, on va tout droit vers un nivellement par le bas du basket chez les jeunes. On oublie que le sport c'est aussi l'esprit de compétition et le dépassement de soi (même si cela ne doit pas être les seules valeurs qu'il véhicule).
Il suffit de parler avec les entraineurs des pré poussins et des poussins (et aussi des dirigeants de clubs) pour se rendre compte que cette réforme n'est absolument pas partagée par le monde du basket. Outre l'aspect sportif, cela va poser d'énormes problèmes au niveau logistique (location des salles, dédoublement des équipes et des coachs, etc.).

As-t-on demandé l'avis aux coachs et aux clubs ? Comment se prennent les décisions au niveau des fédérations (dans le Hainaut par exemple). J'ai l'impression que les clubs et les coachs n'ont pas été consultés. Au niveau du basket Hainaut, on aurait dû faire voter l'ensemble des clubs pour voir s'ils étaient favorables à la réforme 3c3 et surtout 4 c 4. Je suis convaincu que non.

Messieurs les dirigeants nationaux, régionaux et provinciaux du basket, consultez les clubs et les coachs SVP.

Dommage

Nouveau commentaire :