Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


R2A: la JS Soignies choisit de descendre en P1


Rédigé le Mercredi 4 Mars 2015 à 11:29 | Lu 954 commentaire(s)


Vu le manque d'intérêt du public et les coûts d'une R2, la JS Soignies jette l'éponge. Le coach Didier Martin ne sera pas conservé. En l'espace d'un an, c'est le quatrième club de la région du Centre qui choisit de descendre (La Louvière AM, BC Carnières, CEBA Enghien).


Christophe Godart, trésorier et directeur technique de Soignies

"Le public ne nous suit pas en R2. Les coûts d'inscription et les frais liés à l'arbitrage sont trop élevés. Parfois la fédération nous envoie des arbitres provenant de la région liégeoise. Nous devons payer 260 € de frais de déplacement. Avec à peine dix entrées payantes et un bar qui ne tourne pas, c'est intenable. Nous ne voulons plus jeter l'argent par les fenêtres. C'est un cycle qui se termine, c'était malgré tout une belle aventure. Nous voulions évoluer en R2 pour offrir une chance à nos jeunes de s'illustrer à ce niveau. Puis, nous avons fait appel à des joueurs extérieurs pour apporter de l'expérience au sein de l'équipe. Cette saison, nous ne comptons plus que trois joueurs locaux. Notre équipe qui évolue en P2 attire plus de monde que notre équipe de R2, il y a de 70 à 80 spectateurs en moyenne. La P1 est un niveau qui nous convient très bien. Nous alignerons également une équipe en P4. Il faut savoir que le budget d'une P1 est de 35 à 40% moins élevé qu'en R2. De plus, nous pourrons compter sur un plus large public".


Didier Martin, coach de la R2 de Soignies

"En P1, Soignies attirait de 200 à 300 personnes lors de ses rencontres à domicile. Le week-end dernier, nous nous sommes déplacés à Anderlecht, il n'y avait que dix spectateurs dans la salle. Deux Anderlechtois et huit Sonégiens! Comment un club peut-il vivre ainsi?" s'interroge-t-il. Il n'est pas inquiet pour son avenir. Le week-end dernier, il a gagné la finale de la coupe du Hainaut avec les dames du RBC Marcinelle. Cette équipe, invaincue en P2, montera plus que probablement en P1. "J'ai déjà reçu quelques propositions d'autres clubs, mais je ne sais pas encore ce que je vais faire. Marcinelle n'est qu'une des possibilités".


Une boutique pour votre club?

Cliquez sur l'image pour découvrir le concept de Clubs Addict
Cliquez sur l'image pour découvrir le concept de Clubs Addict


Dominique Nuydt