Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique

Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Scooore League: rencontre avec Jean-Jacques Cloquet, co-président du Spirou Charleroi


Rédigé le Mercredi 27 Mai 2015 à 12:24 | Lu 487 commentaire(s)


Issu du sérail du Sporting de Charleroi, son arrivée dans le basket en avait étonné plus d'un. Il s'en explique et recadre ses objectifs au sein du Spirou Charleroi.


Scooore League: rencontre avec Jean-Jacques Cloquet, co-président du Spirou Charleroi
Dans le sport de haut niveau, le nerf de la guerre, c'est l'argent. En ces temps difficiles, les sponsors et autres mécènes ne sont plus légion. Il faut, en tant que club sportif, pouvoir apporter ce petit quelque chose qui fait la différence. Cette différence, Jean-Jacques Cloquet a l'ambition de l'apporter au Spirou Charleroi. "L'objectif est de recréer des partenariats forts avec les sponsors. Je ne suis pas un vendeur de panneaux publicitaires. L'ère des mécènes, à quelques exceptions, est révolue. L'objectif est d'installer un relationnel, un esprit un peu cocoon. Il règne dans le basket un esprit très familial. Le partenaire du Spirou doit avoir l'occasion de rencontrer des gens qui sont importants pour sa société" explique le co-président carolo. L'idée, mais il l'avait déjà partiellement mise en pratique il y a une quinzaine d'années au Sporting Charleroi au début de l'ère Bayat, est d'initier des rencontres de haut niveau entre les différents partenaires du club, le monde de l'entreprise et les dirigeants politiques. Le sport, dans une région comme Charleroi, peut et doit servir de support au développement de l'activité économique. L'homme ne manque pas d'atouts pour réussir cette mission avec l'expérience glanée notamment au sein de l'aéroport de Charleroi dont il est le directeur.
 

A la demande d'Eric Somme

"Je suis arrivé au Spirou à la demande d'Eric Somme. J'ai été très clair au départ, j'ai une disponibilité limitée. Je ne compte nullement m'investir dans la gestion journalière du club. Je reste un footeux, les modèles du football et du basket sont cependant différents. Le projet du Spirou est un projet carolo et je suis un Carolo avant tout. Je compte apporter mon relationnel et mon expérience de management pour donner un avis ou un conseil dans un esprit constructif".


"J'entre dans une équipe"

"Pour me sentir bien, je dois m'amuser car ma famille reste ma priorité. Il faut absolument une harmonie entre ma vie familiale et ma vie professionnelle. Le basket, je n'en connais pas encore toutes les subtilités même si mon fils y a joué. Eric Somme et Giovanni Bozzi sont mes formateurs. En arrivant à Charleroi, j'entre dans une équipe. Le basket ne doit pas devenir une contrainte pour moi et je me suis surpris moi-même en allant voir toutes les rencontres au Spiroudome. Le basket est très tactique et très technique. Au basket, on n'a que 24 secondes pour mener une phase de jeu, c'est très ingénieux et il faut être capable de réagir très vite. Et une équipe menée de 15 ou 20 points peut renverser la tendance...".

Jean-Jacques Cloquet est également un ami de Jacques Platieau, le président des Castors de Braine. Il est certain que les deux hommes s'inspireront mutuellement pour emmener et/ou maintenir leurs clubs respectifs au sommet du basket belge et...européen. De là à parler de synergie entre les deux équipes, il y a un pas que nous ne franchirons pas (encore).
 


Une application smartphone pour votre club?

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur l'application proposée par Clubs Addict
Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur l'application proposée par Clubs Addict

 

Live Score: une nouvelle fonctionnalité pour les applications smartphones proposées par Clubs Addict

Cliquez sur l'image pour en savoir plus
Cliquez sur l'image pour en savoir plus


Dominique Nuydt