Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin: Jean-François Davreux, le président de Namur: "Ce limogeage est un constat d'échec"


Rédigé le Mardi 10 Décembre 2013 à 16:16 | Lu 438 commentaire(s)


Le comité de Namur Capitale a mis un certain temps pour prendre sa décision mais, comme prévu, le clash qui a opposé Julian Alman Martinez, le coach à sa joueuse Laurence Van Malderen a eu pour conséquences la fin de la collaboration entre le club namurois et le technicien espagnol.


Julian Alman Martinez n'est plus le coach de Namur
Julian Alman Martinez n'est plus le coach de Namur
Avant d'annoncer la décision de son comité, Jean-François Davreux, le président de Namur Capitale a tenu à préciser certaines choses: "Nous ne sommes ni fiers, ni heureux, c'est un constat d'échec. Nous avons décidé de nous passer des services de Julian Alman Martinez. Cette décision a été douloureuse à prendre mais il fallait que le club retrouve une certaine sérénité. L'incident qui opposé le coach et la joueuse n'est pas la raison principale de cette décision. Cet incident n'est que le point d'orgue des tensions qu'il y a dans le club. La situation est pire que ce que j'imaginais. Je trouve grave de ne plus savoir communiquer qu'en s'insultant. Cet incident a été une très mauvaise publicité pour le club. Chacun a sa part de responsabilité et tout le monde doit faire son mea-culpa: le coach, les filles et le comité". Le président lâchera encore, presque à contre coeur: "C'est sa gestion humaine du groupe de joueuses qui est surtout reprochée au coach mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, il n'est pas le seul responsable de cette situation, nous le sommes aussi".

Le président reconnait qu'un malaise existe dans le groupe "depuis un certain temps" mais il avoue aussi que le comité a été pris de court: "si une décision devait être prise, elle ne l'aurait été que dans une semaine. Nous avons quand même demain un match de coupe d'Europe important". Julian Alman Martinez limogé, le club va devoir se mettre à la recherche de son remplaçant. "Nous avons déjà reçu plusieurs candidatures et nous avons plusieurs pistes. L'une d'elles est plus chaude que les autres, nous sommes en pourparlers" .

Le départ du coach pour apaiser les tensions
Le départ du coach pour apaiser les tensions
Pour assurer l'intérim, le club a confié l'équipe à Didier Thémans. Le président namurois explique son choix: "Nous avons voulu privilégier une solution interne. Il faut les titres requis pour coacher une équipe, trois personnes dans le club pouvaient reprendre l'équipe mais nous n'avons pas voulu tout bouleverser. Ce ne sera donc pas Jan Callewaert qui fait un boulot fantastique avec les jeunes et nous voulons qu'il continue. Didier Thémans a le titre, il assurera donc l'intérim lors des deux prochaines rencontres mais il s'agit bien d'une solution transitoire".

Didier Thémans coachera donc Namur demain soir face à Nantes pour ce qui sera la dernière rencontre européenne des Namuroises et ce samedi face à Deerlijk. Ce sera ensuite la trève, les dirigeants namurois auront alors tout le loisir de trouver une successeur à Julian Alman Martinez. Le Sévillan qui était arrivé en janvier pour remplacer Daniel Goethals a donc offert à Namur un doublé coupe-championnat.

Dans ces circonstances, le retour d'Andrijana Vasovic doit être considéré comme la bonne nouvelle du jour. L'ailière serbe sera de retour fin janvier dans l'effectif namurois après son repos de maternité.