Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin: Namur Capitale sous le choc après la défaite à Braine


Rédigé le Dimanche 26 Octobre 2014 à 15:21 | Lu 452 commentaire(s)


Castors Braine a mis la barre très haut cette saison... Dans l'état actuel des choses, aucune équipe ne semble capable de lui tenir tête sur le sol belge. Si rien ne change, il faut s'attendre à, un cavalier seul de l'équipe brainoise. Le coach namurois, Sébastien Dufour, s'en explique.


Coupe et titre ne pourront échapper aux Brainoise si elles parviennent à maintenir le niveau qui est le leur actuellement. Pire même, elles semblent même encore avoir une marge de progression. Namur et d'autres, se doivent de réagir pour tenter de contrer l'hégémonie annoncée.

"Le score fait très mal. Nous avons été ridiculisés, mais le mérite en revient à Braine. Nous avons été asphyxiés, mais nous ne pouvons faire mieux pour le moment. Nous avons commis 25 pertes de balle qui donnent 31 points à Braine. Le calcul est vite fait. Dans les troisièmes et quatrièmes quarts-temps, mes filles n'ont pas su suivre le rythme imposé par Castors Braine. Outre la défaite et la lourdeur des chiffres, je suis déçu par le manque de fighting spirit affiché par mes joueuses qui n'ont jamais eu la volonté de se révolter. Nous devrons trouver des solutions et réagir le plus rapidement possible. Pour battre Braine, il faudra que nous soyons à 100% et que Braine soit dans un mauvais jour" a relaté Sébastien Dufour, manifestement sous le choc.


10 joueuses professionnelles ou assimilées

"Pour contrer Braine, la seule solution est de disposer d'un roster de 10 joueuses. Braine dispose d'un noyau de 10 joueuses dont chacune d'entre elles aurait sa place dans n'importe quelle équipe de D1 féminine en Belgique" constate encore le coach namurois. Un bel appel du pied à la direction du club... Le constat du manager sportif, Marc Deheneffe va dans le même sens: "Castors Braine, c'est un rouleau compresseur avec des rotations toutes les deux minutes".

Pour l'intérêt du championnat belge, il faudrait que des équipes comme Namur SKW, Kangoeroes ou encore Waregem puissent s'aligner sur Braine. Encore faudrait-il que les moyens financiers suivent.




Dominique Nuydt