Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin - P1 Hainaut: soirée cruciale pour la P1 féminine du RBC Morlanwelz


Rédigé le Mardi 6 Janvier 2015 à 14:31 | Lu 884 commentaire(s)


Après la démission du coach Loïc Carles et d'une série de joueuses, un entrainement a lieu ce soir. Avec une question: combien de joueuses seront présentes?


Combien de joueuses seront présentes ce soir?
Combien de joueuses seront présentes ce soir?
Le soirée de samedi a été fertile en rebondissements au RBC Morlanwelz (voir notre article: Basket féminin - P1 Hainaut: Loïc Carles démissionne du RBC Morlanwelz). La direction du club avait décidé juste avant le nouvel-an d'écarter définitivement une joueuse, Marnie Mary. "La décision du comité est irrévocable en ce qui la concerne. Il y a des faits d'indiscipline récurrents, des incidents à Mons et à Kain. En outre, elle a souvent été impliquée dans les divers conflits qui ont miné l'équipe depuis le début de la saison. Nous ne pouvions plus continuer ainsi et nous avons tranché" a expliqué Alain Jenart, trésorier du club. Cette décision a servi de détonateur car dans la foulée, des joueuses (de 7 à 10 selon les sources) ont signifié leur intention d'arrêter cette saison. Si tel était le cas, le RBC Morlanwelz serait dans l'incapacité d'aligner une équipe le prochain week-end. "Alors qu'elle était exclue du club, elle est venue s'échauffer samedi. J'ai dû signifier à Loïc qu'il n'était pas question qu'il l'aligne. Les filles ne dirigent pas le club. Elles n'ont pas à intervenir dans les décisions du comité. Elles ont bâclé leur match, mais en agissant ainsi, c'est aussi leur image personnelle qui est ternie".

 

Se mettre à table

"Il y a eu beaucoup de réactions à chaud. Mardi - ce soir -, à l'heure de l'entraînement, nous serons fixés quant au nombre de joueuses qui seront présentes. Si elles sont encore en nombre suffisant, nous poursuivrons la saison. Quant à Loïc Carles, j'aurais préféré qu'il signifie sa démission de vive voix et pas par SMS. Personne ne s'est dit les choses franchement. J'aimerais qu'on puisse se voir, se mettre à table pour régler tous les problèmes qui subsistent" a encore ajouté Alain Jenart.

Celui-ci récuse fermement les accusations de ne pas vouloir payer le coach. "Le décompte des prestations du mois de décembre doit encore être fait. En outre, les filles qui ont décidé d'arrêter doivent remettre leur maillot".



Dominique Nuydt