Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin: après la rencontre face à Sprimont, Krystel Ballau a quitté le parquet en larmes


Rédigé le Lundi 16 Décembre 2013 à 08:27 | Lu 560 commentaire(s)



Face au BC Sprimont, Krystel Ballau, la meneuse du Spirou Monceau a tout donné. Elle a joué quarante minutes. Elle a terminé la rencontre en ayant inscrit 20 points (3/9 à 2pts, 4/9 à 3pts, 2/2LF), capté 8 rebonds et donné 6 passes décisives. Elle a aussi donné de la voix pour encourager ses équipières, les exhorter à arracher la victoire face aux Spirmontoises. Au final, Monceau s'est incliné 65 - 68 (22-15, 44-41, 54-53, 65-68).

En fin de rencontre, la tension a été trop forte pour elle et c'est en larmes qu'elle a quitté le parquet. Le temps de se reprendre et elle s'est expliquée: "On ne doit jamais perdre ce match! Elles font la différence en fin de rencontre parce que, physiquement, on craque complètement. On manque de rotations. Nous jouons à sept et j'ai dû rester tout le match sur le terrain".

Pascal Vacavant ne sera pas oublié
Pascal Vacavant ne sera pas oublié
Avant d'aborder les cinq dernières minutes, le Spirou Monceau menait encore 63 - 55. Julie Allemand va alors faire pencher la balance du côté de Sprimont. Krystel Ballau tentera bien de l'arrêter en défense et puis surtout, en pleine remontée de Sprimont, il y aura ce tir à trois points. Alors qu'elle en a déjà rentré trois durant le match, elle voit le ballon tourner dans l'anneau avant de ressortir. "Dans les cinq dernières minutes, nous avons eu trop de ballons qui n'ont pas voulu rentrer mais avant ça, on a raté une dizaine de points sous l'anneau. J'aurais tellement voulu gagner ce match pour Pascal".

Sans doute plus encore que ses coéquipières, la capitaine de la salle Ballens garde un souvenir ému du président Pascal Vacavant qui, malgré la maladie, a porté le Spirou Monceau à bout de bras jusqu'à son dernier souffle. "Pour Pascal, nous allons tout faire pour accrocher les play-offs et nous sauver. On lui doit bien ça!". 

Cet objectif donne des ailes à la meneuse des Moncelloises. Dans chacune des ses actions, on sent qu'elle veut aller au bout, que rien ne pourra l'arrêter. Elle a tout simplement retrouvé le niveau qui a fait d'elle une internationale belge. "Physiquement et mentalement, jouer l'Eurocup avec Wallonia Basket m'a fait beaucoup de bien. J'ai fréquenté des filles qui avaient un excellent niveau et quand on s'entraîne contre plus fort que soi, on progresse inévitablement".

Sur le même sujet