Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin: l'ouragan Castors Braine a balayé Wavre Sainte-Catherine


Rédigé le Dimanche 10 Novembre 2013 à 13:17 | Lu 322 commentaire(s)


Où vont-elles s'arrêter? SKW aurait pu être un dur morceau à croquer, une équipe qui aurait offert un minimum de résistance au Brainoise. Il n'en a rien été. Après dix minutes de jeu, le marquoir affichait déjà 32-12.


Castors Braine - Sint-Katelijne Waver 86-57

Evolution du score: 32-12, 48-32, 73-46, 86-57


Jill Van Meerbeeck a répondu aux attentes de son coach
Jill Van Meerbeeck a répondu aux attentes de son coach

SKW a mené la partie pendant... 12 secondes le temps qu'un triple d'Anderson ne réponde à l'ouverture du score de Leemans. Et puis, le ciel est tombé sur la tête des Malinoises. Six minutes plus tard, le score était passé à 22-3 (3 points de Carpréaux). La rencontre était déjà jouée, même si SKW a changé ses systèmes défensifs pour tenter de revenir dans le match. «Nous avons débuté la partie comme il le fallait avant de connaître quelques mauvaises rotations» a expliqué Thibaut Petit. Effectivement, les Malinoises ont posé quelques problèmes aux Brainoises en revenant à 35-25 au quart d'heure. «J'ai demandé un temps mort pour demander aux filles de réagir et elles ont réagit comme il le fallait. Dans les vestiaires, à la mi-temps, je leur ai demandé de tuer le match dans le troisième quart» poursuit le coach brainois. C'est ce qu'elles ont fait, 73-46 à la demi-heure. Thibaut Petit a dès lors eu tout le loisir de faire tourner son noyau en prévision de la rencontre européenne avec Wallonia Basket en Hongrie cette semaine. «Les jeunes ont également répondu à l'attente, elles évoluent. Avec la R1 aussi. Jill et Olivia, quand elles sont montées, elles ont fait ce que j'attendais d'elles».


Marjorie Carpréaux, Céleste Trahan-Davis: un duo de choc

16 points et 13 assists pour la première, 19 points et 13 rebonds pour la seconde. «Nous avons battu nos adversaires plus facilement que prévu» estime la joueuse américaine. «Je suis vraiment très contente de jouer avec Marjorie. C'est une excellente meneuse et cela fonctionne très bien entre nous deux. Elle est parfois déconcertante car je ne sais jamais comment elle va me donner le ballon» ajoute encore la native de Californie. Force est de constater que le ballon arrive en de bonnes mains. Avec Braine, elle démontre que ce n'est pas pour rien qu'elle a battu tous les records en NCAA 2. Plus de 2000 points et 1500 rebonds avec St-Elizabeth City State (Caroline du Nord). Aucune fille n'a fait mieux qu'elle... Grâce à Wallonia Basket, elle va pouvoir les étaler sur la scène européenne. «Quand je jouais en Lituanie, j'ai aussi joué en coupe d'Europe, mais je ne jouais que 4 minutes par match» conclut la joueuse.



Dominique Nuydt