Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Basket féminin: le Spirou Monceau a résisté comme il a pu


Rédigé le Lundi 28 Octobre 2013 à 16:26 | Lu 141 commentaire(s)


Entre les Castors Braine et le Spirou Monceau, il y a un monde de différence. Cela n’a pas empêché les Moncelloises de vendre chèrement leur peau malgré un effectif diminué.


Basket féminin: le Spirou Monceau a résisté comme il a pu
Le score est sans appel, 42-82 (9-26, 7-15, 17-23, 09-18), mais Monceau a des circonstances atténuantes à faire valoir. Allison Mai (entorse) est restée sur le banc, Ippersiel (épaule) et Ballau, blessée également, se sont alignées diminuées. «C’est quasi 50% de mon effectif qui n’est pas au mieux de sa forme» a constaté Bruno Rowet. «Notre secteur intérieur était fort diminué et dans d’autres circonstances, nous aurions pu faire mieux. Nous avons également eu des problèmes avec nos rotations offensives et nous avons trop privilégié les joueuses en périphérie» ajoute encore le coach des Moncelloises. «Je retiens néanmoins un point positif, deux de mes jeunes, Sophie Tilmant et Enya Zadra en ont profité pour grappillé quelques minutes de jeu. J’espère que mes trois blessées seront d’attaque pour le prochain match à Willebroek. Ce devrait être un match un peu plus à notre portée. J’espère aussi que les filles qui s’entrainent avec le Wallonia Basket ne vont pas accumuler trop de fatigue. Néanmoins, cela pourrait également être positif dans la mesure où s’entrainer avec les filles de Braine ne pourront que les faire progresser» conclut Bruno Rowet.

Thibaut Petit: « Un de nos plus mauvais match »

Le coach des Castors Braine ne se montrait pas totalement satisfait, malgré la large victoire. «Nous avons respecté notre adversaire. L’objectif initial était de limiter Monceau en-dessous de la barre des 45 points. Cet objectif a donc été atteint. Cela m’a donné l’opportunité de faire tourner l’ensemble de mon noyau, mais à l’arrivée, je regrette les trop nombreux déchets offensifs. Il s’agit de notre plus mauvaise rencontre pour les pertes de balle et au pourcentage dans nos tentatives. Les joueuses ont parfois eu tendance à tomber dans la facilité. Ce n’est pas grave, cela me permettra de travailler ces points négatifs durant la semaine. Il faudra néanmoins développer un autre basket pour venir à bout des Kangoeroes la semaine prochaine» a relaté le coach des Brainoises.
Basket féminin: le Spirou Monceau a résisté comme il a pu


Dominique Nuydt