Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


CEP Fleurus - Waregem: réactions de Jean-Marie Barbier et Arne Steinbach


Rédigé le Samedi 18 Octobre 2014 à 15:45 | Lu 409 commentaire(s)



Jean-Marie Barbier, coach du CEP Fleurus: "Retrouver notre jeu offensif"

"Nous avons bien débuté la rencontre et nous n'avons plus rien lâché ensuite. L'équipe a bien repris après la pause avec une bonne organisation de jeu et les tirs à distance qui rentrent. Nous avons eu très dur à contrer Linskens qui était en verve. Les blessés m'ont permis de donner plus de temps de jeu aux jeunes qui travaillent aussi très dur à l'entraînement. Nous devons encore retrouver notre jeu offensif, car il y a encore trop de lacunes à ce niveau".

Arne Steinbach: "Une grande marge de progression"

"Ce ne fut pas facile, mais au final, nous signons notre deuxième victoire de la saison. Quand nous avons eu dix points d'avance, nous n'aurions jamais dû permettre à Waregem de revenir à 5 points. Malgré cela, nous n'avons jamais douté. Je pense que l'équipe a encore une grande marge de progression car nous n'avons pas encore proposé notre meilleur basket. Sur l'ensemble de la saison, nous aurons besoin de tous les joueurs, jeunes et plus anciens, pour atteindre notre objectif, à savoir une qualification pour les playoffs. Nous y croyons!"

Un temps d'adaptation
Placé sous le feu des critiques, le joueur demande de la patience en ce qui le concerne. Il a d'ailleurs commencé le match sur le banc. "C'était une décision du coach. Je dois encore adapter ma manière de jouer à la D2, c'est totalement différent de la D1. En plus, à Alost, j'avais un autre rôle. Je remarque également, sans émettre un jugement de valeur, qu'il existe une différence dans l'approche du jeu entre la Flandre et la Wallonie. En Flandre, le jeu me semble être plus organisé, tandis qu'en Wallonie, on joue plus le run and shoot".
 



Dominique Nuydt