Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Castors Braine - Un vrai public qui ne demande qu’à vibrer


Rédigé le Lundi 30 Septembre 2013 à 12:04 | Lu 360 commentaire(s)


Les 5 finales perdues par les Castors (masculins) sont encore dans tous les esprits des Brainois. L’équipe féminine coachée par Thibaut Petit, va tenter de reconquérir ce public et donner un nouveau souffle à la salle Gaston Reiff, temple mythique du basket belge.


© Benoit Bouchez
© Benoit Bouchez
L’arrivée de Thibaut Petit à Braine montre à elle seule les ambitions du club. Après avoir roulé sa bosse en France et en Suisse, le Hutois voulait revenir en Belgique. «Le projet sportif que Braine m’a proposé est intéressant et ambitieux. Pour des raisons familiales, je voulais également revenir en Belgique. Le projet de Braine est donc arrivé au bon moment» raconte le coach brainois. «J’ai une expérience de cinq ans dans le basket féminin, partagée entre la France et la Suisse. Le championnat français est un des plus denses d’Europe. Le championnat belge, je ne le connais finalement que très peu car cela fait dix ans que j’avais quitté la Belgique. J’ai néanmoins l’impression que le championnat féminin belge se structure, se professionnalise et se montre de plus en plus ambitieux». Comme beaucoup d’observateurs, il pointe Namur comme grand favori. «Les Namuroises ont beaucoup d’expérience et sont au-dessus du lot même si nous leur avons offert une belle réplique lors du tournoi des quatre clubs wallons. Derrière elles, quelques équipes essaieront de les titiller comme Waregem par exemple qui peut compter sur un noyau de douze joueuses. Je pense que six équipes vont se détacher et puis les autres qui vont se battre pour les 7 et 8èmes places qualificatives pour les play-offs». Les Castors seront un des outsiders du championnat, même si la cohésion risque de faire défaut en début de saison. «Braine, c’est une toute nouvelle équipe avec sept nouvelle joueuses. Nous risquons d’avoir un début de saison difficile, mais nous devrons compenser avec notre envie et notre enthousiasme. Je dispose d’un noyau de six joueuses professionnelles ou assimilées qui s’entrainent deux fois par jour. Je travaille aussi avec les jeunes. L’effectif des Castors est un mélange intéressant entre jeunes joueuses et d’autres plus expérimentées comme Anderson ou Trahan-Davis. L’objectif sera d’avoir la bonne cohésion pour les play-offs et de jouer notre carte en coupe de Belgique. En 40 minutes, tout peut arriver» ajoute-t-il encore.

L’Europe via Wallonia Basket

Non content de coacher les Castors, Thibaut Petit sera également présent sur la scène européenne avec le Wallonia Basket, une émanation de trois clubs wallons (Castors, Spirou Monceau et Sprimont). Pour l’occasion, il retrouvera sa salle de Huy. «Je me réjouis de retrouver ma salle, mais au-delà de cela, je pense que Huy est un choix judicieux car il n’y a pas dans cette région un club féminin qui évolue à un haut niveau. Cette expérience est particulière, avec des intérêts sportifs et extra-sportifs pour les clubs concernés». Dans cette équipe se retrouveront 5 joueuses de Braine, 4 de Sprimont et 3 de Monceau. «Nous n’aurons que trois entrainements en commun, les mercredis du mois d’octobre. Il faudra construire très rapidement un esprit d’équipe. Wallonia Basket permettra également de promouvoir le basket féminin».

Des ambitions à moyen et long terme

«L’objectif de Braine, c’est de grandir. Intégrer le top 4 et jouer le titre dans les trois ans. Il y a aussi une ambition européenne à moyen terme. Cela se construit. Jouer l’Europe avec Wallonia Basket nous permettra d’apprendre». Lors du match de gala en ouverture de la saison, il y avait déjà 300 personnes. En fin de saison dernière, lors des play-offs, 500 personnes se pressaient à la salle Gaston Reiff. «Si les résultats suivent, il y aura encore plus de monde. A Braine, on sent l’enthousiasme. Il ne faudrait pas grand-chose pour enflammer ce public de connaisseurs» conclut Thibaut Petit.

L’équipe

Castors Braine - Un vrai public qui ne demande qu’à vibrer
4. Céleste Trahan-Davis Center 1.85m 1985 USA
5. Kim Mestdagh Shooting Guard 1.79 1990 BEL
6. Amandine Museur Forward 1.76m 1996 BEL
7. Jill Van Meerbeeck Forward 1.78m 1994 BEL
8. Valérie Kara Forward 1.73m 1988 BEL
9. Marjorie Carpréaux Point Guard 1.65m 1987 BEL
10. Merike Anderson Swingman 1.78m 1981 EST
11. Olivia Mvudi Forward 1.75m 1993 BEL
12. Anete Steinberga Forward 1.88m 1990 LAT
13. Henriette Soetewey BEL
14. Emmanuelle Mayombo Shooting Guard 1.70m 1992 BEL
15. Katalin Kurtosi Center 1.93m 1981 HUN

Staff sportif

Thibaut Petit (headcoach), Patrick Muylaert (assistant), Gilles Vandersande (assistant)

Castors Braine


Dominique Nuydt