Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


D2 Basket: le CEP Fleurus peut nourrir des regrets - vidéo et photos


Rédigé le Dimanche 5 Avril 2015 à 11:12 | Lu 701 commentaire(s)


La salle de Bonsecours était comble pour la dernière rencontre à domicile de la saison face à Sint-Niklase Condors et le moins que l'on puisse dire est que les joueurs locaux ont régalé le public avec un basket vif et rapide.


Christian Ilongo, la tête dans les étoiles
Christian Ilongo, la tête dans les étoiles

Jonniaux (7 x 3 points) et Bauwens (5 x 3 points) ont assuré à distance. Christian Ilongo a été moins en verve, mais avec des circonstances plus qu'atténuantes. Il a salué cette semaine la naissance de son premier enfant avec Laurence Van Malderen (Namur-Capitale). Léon de son prénom est né ce vendredi 3 avril à 4h04 du matin... la nuit a dû être très courte pour le papa-joueur qui devait jouer le même soir. Et le fils a déjà une belle taille: 57 cm, de la graine de basketteur? (voir "Il est né le divin Léon ").

Giovanni Mureddu n'a pas manqué de saluer la nouvelle génération, car ce ne sont pas moins de quatre joueurs du noyau qui ont pu fêter un heureux événement cette saison. Le CEP Fleurus, c'est une véritable pouponnière!


En pensant déjà à 2015-2016

La der de Arne Steinbach à Bonsecours
La der de Arne Steinbach à Bonsecours

Il y avait environ 500 personnes pour saluer une dernière fois leurs favoris, cela démontre à suffisance le potentiel "public" du CEP Fleurus. De quoi laisser des regrets après une saison en demi-teinte. En évoluant sans la moindre pression, les joueurs ont montré, un peu tard malheureusement, qu'ils avaient les capacités de finir dans le top 8. Ce ne sera que partie remise, car il est peu probable que le président reste sur un semi-échec.

Nous devrions bientôt apprendre ce que Giovanni Mureddu envisage pour la saison prochaine. De prime abord, l'ossature devrait être conservée sauf Arne Steinbach (Waregem), Lars Maesfrancx (Bavi Vilvoorde) et Sébastien Bellin (arrêt). Lucas Bearzotti serait également en partance vers Mazy-Spy?
 


Une victoire à Anvers pour conclure en beauté

Il reste au CEP Fleurus de tenter de s'imposer chez les Antwerp Giants Two pour leur dernier match de la saison. Jean-Marie Barbier, présent à la rencontre et coach éphémère de la D2, a fait remarquer qu'un des problèmes de l'équipe était sa difficulté à s'imposer à l'extérieur cette saison. Ce ne sont pas les mêmes joueurs que lorsqu'ils évoluent à Bonsecours. Il ne regrette cependant pas d'avoir tenté, parfois avec succès, de remettre l'équipe sur de bons rails. La tâche n'était pas facile, il le savait mais il a eu le courage de relever le défi. Il n'a pas non plus été aidé par les circonstances car il dû faire face à plusieurs blessures de joueurs et à la méforme d'autres lorsqu'il était aux commandes.


Le CEP Fleurus, cinquième club wallon

La prochaine saison s'annonce une fois de plus ardue dans une D2 dominée par les équipes néerlandophones. Le CEP Fleurus a un statut à défendre, celui de cinquième club wallon derrière les quatre cercles qui évoluent en Scooore League. Le club devrait en principe recruter en priorité un poste 1 pour pourvoir au remplacement de Steinbach et un vrai poste 5. Sur les ailes, le club semble paré si tous les autres joueurs restent (Ilongo, Jonniaux, Mertens ou encore Bauwens).
 

CEP Fleurus - Sint-Niklase Condors 94 - 80

Quarts-temps: 21-11, 23-25, 25-19, 25-25

CEP Fleurus: Ilongo 4-1, Vangu 6-2, Steinbach 7-2, Maesfrancx 8-5, Bearzotti 0-3, Cauchy, Bauwens 11-7 (5X3), Jonniaux 8-23 (7X3), M. Mureddu 0-5 (1X3), Bertouille 0-2.

Sint-Niklase Condors: De Decker 0-2, Declerck 4-2, Van Schil 0-7, Vandenbosch 9-6, Bogaert 0-1, Bogaerts 6-6, Hilliman 7-12, Maris 6-6, Gerlo 4-2.





Dominique Nuydt