Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Division 1 Dames : La 2e journée de championnat (5 et 6 octobre):


Rédigé le Vendredi 4 Octobre 2013 à 11:02 | Lu 158 commentaire(s)


Namur-Capitale et Castors Braine ont frappé très fort lors de la première journée de championnat. Les Namuroises ont passé plus de 30 points à Deerlijk, c’était attendu. Ce qui l’était peut-être un peu moins, ce sont les 23 unités d’écart du duel Waregem – Castors. Les filles de Marc Foucart rêvent de pouvoir accrocher un trophée cette saison et sont pointées comme les grands favorites derrière les deux « inaccessibles » équipes wallonnes. Les Flandriennes ont pu mesurer l’écart qui séparera les 2 ténors du championnat et les autres équipes de la série. Les Namuroises et les Brainoises s'entraînent deux fois par jour avec un noyau de 8 joueuses pour Namur et 7 pour Braine, ce qui fait toute la différence.


Les rencontres

Samedi 20h30: Namur-Capitale - Sprimont
Samedi 20h30: Castors Braine - Blue Cats Ieper
Samedi 20h45: Jeugd Gentson – Kangoeroes Boom
Dimanche 14h00: Houthalen - Waregem
Dimanche 14h30: Willebroek - St Katelijne Waver
Dimanche 15h00: Spirou Monceau – Deerlijk

Samedi 20h30: Namur-Capitale - Sprimont

En guise de premier match à domicile, Namur-Capitale accueillera Sprimont pour un derby qui s’annonce disproportionné. Les filles de Pierre Cornia n’auront qu’à opposer leur fougue et leur jeunesse face à l’armada locale. L’expérience devrait faire la différence mais les Sprimontoises peuvent aborder ce derby avec une certaine dose d’insouciance, elles qui n’ont pas raté leur mise-en-jambes en s’imposant à domicile face au Spirou Monceau.

Division 1 Dames : La 2e journée de championnat (5 et 6 octobre):

Samedi 20h30: Castors Braine - Blue Cats Ieper

Les Limbourgeoises tomberont sur des Castors beaucoup trop difficiles à avaler. Après leur promenade en terres flandriennes, les filles de Thibaut Petit évoluent en pleine confiance. Face à une équipe sans expérience, ou si peu, les supporters brainois concevraient mal voir leurs protégées se faire battre. Méfiance tout de même, face à Houthalen, Ypres a tenu la distance durant près de 25 minutes.

Samedi 20h45: Jeugd Gentson – Kangoeroes Boom

En principe, la rencontre entre  Jeugd Gentson et Kangoeroes-Boom devrait tourner à l’avantage des Anversoises. Les Gantoises qui joueront samedi leur premier match de championnat ambitionnent d’accrocher les play-offs mais Kangoeroes Boom évolue en principe un cran au-dessus. D’autant que Janelle Bekkering et Sofie Hendrickx ont prouvé dans le derby anversois du week-end dernier qu’elles respiraient la grande forme.

Dimanche 14h00: Houthalen - Waregem

La rencontre Houthalen – Waregem devrait valoir la peine d’être vécue. Les Limbourgeoises qui se sont promenées face aux Blue Cats auront l’occasion de se jauger face à des Flandriennes qui voudront oublier leur déconvenue brainoise. Les filles de Marc Foucart se déplaceront donc avec le couteau entre les dents, de quoi faire craindre le pire à une équipe d’Houthalen qui endossera le rôle d’un bon outsider.

Dimanche 14h30: Willebroek - St Katelijne Waver

Willebroek, battu dans le derby anversois, aura fort à faire avec la venue St Katelijne Waver. Les filles d'Arvid Diels, avec leur basket vif et enthousiaste, sont devenues une valeur sûre de notre championnat. La saison dernière, la philosophie du club malinois d’aligner un noyau de jeunes belges bien encadré a montré toute son efficacité. St Katelijne Waver a bouclé sa saison en terminant dans le top 4 en championnat et en coupe de Belgique. Pour Willebroek, il s’agira d’un second derbyen autant de journées de championnat.

Dimanche 15h00: Spirou Monceau – Deerlijk

Battues nettement à Sprimont, les Moncelloises voudront sans doute lors de la venue de Deerlijk faire fonctionner leur compteur victoires. L’équipe des visiteuses a été renouvelée durant l’intersaison, elle part un peu dans l’inconnu. Après Namur et Monceau, Deerlijk devra affronter Castors Braine et Waregem, c’est donc face aux filles de Bruno Rowet qu’il aura la mission la moins difficile. Le Spirou voudra se rassurer face à ce qui sera sans doute un concurrent direct dans la course aux play-offs. Des play-offs synonymes de maintien direct que tous les clubs de la division 1 veulent accrocher, il y aura donc des déçus.