Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Division 1 dames: Spirou Monceau respire, il reste un ticket à attribuer pour les play-offs


Rédigé le Dimanche 16 Mars 2014 à 08:20 | Lu 162 commentaire(s)


En s'imposant samedi soir 86 à 71 face à Sprimont, Jeugd Gentson a acquis son billet pour les play-offs. Houthalen, battu par Castors Braine, jouera les play-down. Pour Spirou Monceau, une victoire cet après-midi assurerait sa qualification.


Les résultats de la 22e journée

Houthalen - Castors Braine 56-88
Namur Capitale – Waregem 68-50
Jeugd Gentson – Sprimont 86-71
Kangoeroes Boom - Sint-Katelijne-Waver 77-69
Willebroek – Deerlijk (dimanche 14h30)
Spirou Monceau - Crack Blue Cats Ieper (dimanche 15h)

Jeugd Gentson n’a pas volé sa victoire face à Sprimont (86-71). Grâce à leur collectif et à leur adresse derrière la ligne des trois points (8/16), les Gantoises ont mené la rencontre de bout en bout.
 
Il faudra attendre les résultats des deux duels de cet après-midi pour savoir qui de Spirou Monceau ou de Willebroek les rejoindra en play-offs. Les Moncelloises ont toujours leur sort entre les mains: une victoire face à Crack Blue Cats Ieper leur qualification. Ce n’est pas le cas de Willebroek qui doit l'emporter face à Deerlijk ET espérer que Spirou Monceau s’incline pour éviter les play-downs.
 
Les filles de Bruno Rowet peuvent remercier Castors Braine. Les filles de Thibaut Petit, en battant Houthalen (56-88), ont éliminé les Limbourgeoises de la course aux play-offs. Houthalen devra donc passer par les play-downs pour assurer son maintien.
 
Namur Capitale, toujours privé de Kathy Wambe, a gagné son duel (68-50) face à Waregem.Grâce à sa victoire sur Sint-Katelijne-Waver (77-69), Kangoeroes-Boom termine à la quatrième place. Les deux équipes se retrouveront en quart de finale de play-offs. 
Grâce à la victoire de Castors Braine sur Houthalen, Spirou Monceau a toujours son sort entre les mains
Grâce à la victoire de Castors Braine sur Houthalen, Spirou Monceau a toujours son sort entre les mains