Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Division 2: Le coach et le président du CEP d'une même voix: "Nous avons été mauvais à St Nicolas"


Rédigé le Dimanche 15 Décembre 2013 à 13:05 | Lu 243 commentaire(s)



Le président se pose des questions
Le président se pose des questions
Après sa défaite à domicile face aux Gent Hawks, on s'attendait à une réaction du CEP Fleurus à St Nicolas. Les hommes de Tom Poppe ont finalement pris quarante points, ils ont été battus 103 - 62. Giovanni Mureddu, le président du CEP résume ce match en quelques mots: "Ils ont rentré tous leurs shoots et nous, nous avons shooté à du 20% et encore, il n'y a pas de secret". L'homme fort de la salle Bonsecours remarque aussi que ses joueurs de base ne sont pas au mieux: "Ilongo, le moteur de l'équipe est dans le désert, il n'inscrit que 8 points et quand le moteur de Fleurus tousse... Jonniaux et Hazard n'ont pas su prendre le relais. Maintenant tout le monde sait que Louis ne sait pas shooter et comment il faut défendre sur lui. Il inscrit 2 points, Bauwens et Moonen ne marquent pas. Si les joueurs du cinq de base ne marquent pas, ça devient compliqué. La seule satisfaction, c'est le match que sort Depouhon. A part ça... Mais St Nicolas a fait un tout gros match et n'a pratiquement rien raté, il faut le reconnaître".

Tom Poppe, le coach ne dit pas autre chose: "St Nicolas a été très bon et nous ne sommes pas parvenus à rentrer nos shoots ouverts. Quand rien ne rentre, tout le monde commence à douter. On a eu un off-day total et il n'y a pas de honte à perdre à St Nicolas même si quarante points, c'est beaucoup". Les Fleurusiens ont été séduisants pendant les cinq premiers matchs sous les ordres de leur nouveau coach mais que ce soit face à Gand ou à St Nicolas, ils semblent avoir de nouveau perdu leur basket: "Ca, je ne comprends pas. Je n'ai rien à dire sur la manière dont ils s'entrainent. Pendant cinq semaines, ils jouent à un très haut niveau et, lors des deux dernières rencontres, plus rien. On en sait plus marquer un shoot ouvert. Je ne comprends pas ce qui se passe. Mais on va essayer de trouver des solutions pour le match que nous jouerons la semaine prochaine à Gembo et nous irons là-bas pour gagner. On ne va pas remettre en cause tout ce qu'on a fait depuis que je suis revenu à Fleurus parce que nous avons perdu deux matchs. Je préfère perdre une fois de quarante points plutôt que de perdre quatre fois de dix points". 

Au coach et aux joueurs à trouver les réponses
Au coach et aux joueurs à trouver les réponses