Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Division 2: Tom Poppe, le coach du CEP Fleurus avant son match à Sprimont: "On verra qui est le plus fort"


Rédigé le Mercredi 20 Novembre 2013 à 19:29 | Lu 254 commentaire(s)


Tom Poppe le confirme, le match Sprimont - CEP Fleurus mettra aux prises deux équipes tournées vers l'attaque. Ceux qui assisteront vendredi soir à cette rencontre ne risquent pas de s'ennuyer.


Tom Poppe s'attend à un match difficile
Tom Poppe s'attend à un match difficile
Le coach du CEP Fleurus sait que s'imposer à Sprimont ne sera pas simple: "Cette équipe est en forme. Huit victoires après onze rencontres, ça signifie quand même quelque chose, on ne les leur a pas données. C'est un bon groupe qui sait ce qu'il doit faire pour s'imposer dans un match en division 2. Mais nous allons là-bas pour gagner, nous devons effacer les défaites enregistrées à domicile lors des deux premiers mois".
 
Pascal Horrion aurait préféré rencontrer les Fleurusiens quelques semaines auparavant. En trois rencontres sous les ordres de Tom Poppe, les Bernardins ont montré un tout autre visage et ils ont enchaîné trois victoires. "Plusieurs joueurs n'étaient pas au top. Aujourd'hui, ils ont démontré qu'ils ont bien leur place en division 2". Le retour de Nicolas Tsasa n'est pas étranger au renouveau du CEP Fleurus. "C'est le seul vrai meneur que j'ai dans mon groupe. Quand il est sur le terrain, notre jeu est plus fluide. A ce poste, il bonifie toute l'équipe et il a faim de basket. C'est incontestablement un atout supplémentaire pour tout le groupe".

Tom Poppe comme Pascal Horrion confirment que les deux équipes pratiquent un jeu comparable. "Comme nous, ils vont très vite vers l'avant. Nous sommes parfois trop impulsifs. Si nous précipitons notre basket contre Sprimont, nous allons le payer cash. Delsaute, Flagothier, Vrancken, Donnay, il y a beaucoup de très bons joueurs à Sprimont. Limiter l'attaque de St Jan à 67 points comme ils l'ont fait vendredi passé, il faut pouvoir le faire. Nous avons l'avantage d'avoir plus de taille et de physique qu'eux, nous devons en profiter. ".
 
Pour faire déjouer Fleurus, Pascal Horrion affirme qu'il fera défendre ses joueurs en zone. Cette tactique ne perturbe pas son homologue de la salle Bonsecours. "Que Sprimont joue en zone ou en individuel, c'est la même chose. Melsele a essayé aussi cette tactique chez nous, ça ne nous a pas empêchés de gagner. Si nous avons bien attaqué  la défense de zone face à Melsele, nous le ferons aussi face à Sprimont. Je joue avec les qualités de mon équipe, je ne m'occupe pas de ce que font mes adversaires. On verra qui sera le plus fort vendredi soir, une chose est sure, les spectateurs ne vont pas s'ennuyer".

Sprimont - CEP Fleurus vendredi 21h00