Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: Fulvio Bastianini: "Nous avions mis au point une stratégie pour battre Anvers"


Rédigé le Samedi 30 Novembre 2013 à 11:00 | Lu 256 commentaire(s)


Sans Lionel Bosco, Liège Basket s'est imposé 64 - 70 sur le parquet du leader anversois invaincu à domicile depuis le début de saison. Le coach liégeois explique la stratégie qu'il a mise en place avec ses joueurs pour battre les Giants.


Gros match de Yoann Hertay à Anvers
Gros match de Yoann Hertay à Anvers
D'entrée, Fulvio Bastianini met en évidence le match discipliné des Liègeois: "Anvers est une équipe qui nous convient bien et nous avons joué juste. Nous avions mis au point une stratégie pour battre les Giants et les joueurs ont bien respecté les consignes. Pour battre les Anversois, il faut empêcher leurs contre-attaques, contrôler le tempo et surtout ne pas s'emballer. Sur jeu placé, nous sommes aussi forts qu'eux. Hormis pendant les cinq premières minutes de la 2e mi-temps quand les Anversois sont revenus à 41 partout, on a bien fait ça".

Malgré l'absence de Lionel Bosco, Liège basket a parfaitement contrôlé le jeu de transition d'Anvers. Le coach liégeois met en évidence la prestation de Yoann Hertay. "Yoann Hertay savait qu'il aurait un rôle immportant à jouer et il a vraiment été très bon. Bosco est indispensable pour Liège Basket tout comme Roel Moors l'est pour Anvers. Comme Lionel s'est blessé en début de semaine, nous avons pu préparer ce match en sachant qu'il ne serait pas là. Il fallait aider Yoann à monter le ballon, j'ai donc demandé à mes pivots de placer des écrans dès le milieu du terrain. Yoann a fait un gros match. Il a bien contrôlé le tempo et il n'a pas permis à Turner d'emballer le match. Il a aussi su prendre ses responsabilités. En fin de rencontre, il a l'occasion de pénétrer, il ne le fait pas, il reçoit le ballon et il nous plante le 3 points de la victoire".

Autre consigne de Fulvio Bastianini, empêcher Maxime De Zeeuw d'entrer dans le match. "C'est un des Anversois en forme, il fallait l'empêcher de développer son jeu. Iarochevitch le connait et il l'a bien contrôlé. Simms et lui ont su le maitriser, à eux deux, ils inscrivent 27 points. C'est la raison pour laquelle Fergusson a moins joué mais il a vraiment eu la bonne attitude en encourageant ses coéquipiers durant tout le match".   

Fulvio Bastianini montre la voie à suivre
Fulvio Bastianini montre la voie à suivre
Liège basket est en position favorable pour participer aux play-offs en fin de saison. Le mentor liégeois tient à relativiser les choses. "Le championnat est encore très long. Nous allons maintenant avoir deux matchs difficiles, on va recevoir Alost et se déplacer à Mons. A la reprise, notre calendrier n'est pas facile. Dans le deuxième tour, nous avons trois déplacements chez nos concurrents directs alors que nous les recevions lors du premier. Le troisième tour est identique au deuxième ce qui nous fait donc six déplacements chez nos principaux adversaires pour les play-offs. C'est contre eux que tout va se jouer. Il faudra accrocher des victoires contre le Brussels, Louvain, Pepinster et les Kangoeroes. Il faudra voir aussi ce que feront Anvers et Mons, deux équipes qui pourraient rentrer dans le rang. Ce championnat est vraiment bizarre: les Alostois sont battus à domicile par Willebroek et, la semaine suivante, ils atomisent les Spirous. Il ne faut pas oublier l'influence des matchs de coupe d'Europe. On le constate depuis le début de saison, les équipes ne remplacent pas leurs joueurs blessés. Tout ça jouera un rôle important sur le déroulement du championnat. Chez nous, Moray est absent jusqu'à la fin de saison. On peut se permettre de gagner à Anvers sans Bosco mais si on devait avoir un joueur absent durant une longue période, ça pourrait vraiment devenir difficile. Notre mois de janvier sera très important, il faudra prendre deux victoires sur les quatre matchs et alors, nous serons dans le bon".