Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: Spirou champion? Le chemin est encore long...


Rédigé le Dimanche 5 Janvier 2014 à 10:27 | Lu 162 commentaire(s)



Les joueurs du Spirou Charleroi jouent à la carte, c'est le reproche principal qui leur était fait jusqu'ici. Leurs trois derniers succès en Eurocup étaient d'ailleurs là pour le confirmer: cette équipe carolo a un gros potentiel. Un duel face au BC Oostende, le champion en titre, voilà qui aurait dû la motiver. Au final, le Clasico a été largement dominé par les Ostendais. Les hommes de Giovanni Bozzi se sont inclinés de 20 points (91-71), un véritable camouflet.

19-21 (10e), les Carolos s’accrochent encore jusqu’à 34-31 puis, plus rien… Mateusz Ponitka aligne les paniers (12pts dans le 2eQT), Brent Wright domine outrageusement le rebond (9 prises au total), le banc des côtiers fait la différence alors qu’en face, les Spirous sont amorphes, incapables de réagir. 45 – 35 à la pause et leur calvaire ne fait que commencer. La reprise est encore pire, les champions en titre inscrivent six triples en quelques minutes pour faire monter l’écart à 25 points (69-44 à la 30e).
 
Les statistiques de ce Classico sont significatives: les joueurs de Dario Djerdja ont largement dominé ce qui aurait dû être un match au sommet. A l’index, Ostende 106, Spirou 54 mais c’est surtout la différence dans les rebonds qui frappe. Ostende en a capté 41 dont 12 offensifs pendant que Charleroi a dû se contenter de 22 prises ! Gagner la bataille du rebond, n’est-ce pas aussi une question d’engagement et de mentalité?

La prolongation de contrat de Joe Trapani a été accueillie fort justement comme une bonne nouvelle par les supporters carolos, l’Italo-Américain (index 14) a été, avec Demond Mallet (index 25), un des rares joueurs à surnager. Darryl Watkins, lui, a encore été décevant : 4 rebonds seulement (3 offensifs). Après avoir été balayés aussi sévèrement à la Sleuyter Arena, les Spirous pourront-ils rivaliser avec les Ostendais cette saison ? Actuellement, la différence qui sépare les deux équipes semble trop grande. Côté Spirou Charleroi, Christophe Beghin (4 minutes) et Mohamed Abukar (18 minutes) sont remontés sur le parquet, deux maigres satisfactions mais les supporters carolos devront s'en contenter.

Les statistiques