Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: et si le top 6 final était déjà connu?


Rédigé le Dimanche 12 Janvier 2014 à 02:26 | Lu 253 commentaire(s)


La quinzième journée vient à peine de se terminer, mais le classement général reflète déjà les prévisions d'avant-saison. Les équipes attendues occupent le haut du pavé et comme prévu, le Brussels et les Kangoeroes ferment la marche.


Mallet, seul à la manoeuvre, au Spirou Charleroi
Mallet, seul à la manoeuvre, au Spirou Charleroi

Il reste cependant 21 journées de championnat à disputer et la glorieuse incertitude du sport pourrait encore réserver l'une ou l'autre surprise. Les deux premières places ne devraient pas échapper au Spirou Charleroi et au BC Oostende. Dans quel ordre? Difficile à dire. Cela devrait dépendre de la faculté des Côtiers à bien négocier les mois de janvier et de février avec un calendrier surchargé (championnat, Eurocup et coupe de Belgique). Le Spirou, qui monte lentement en puissance, pourrait profiter de l'occasion pour faire le break avec son éternel rival. Avec quelques incertitudes aussi... Beghin retrouvera-t-il toutes ses facultés? Dans quel état reviendra Clarke? Steinbach sera-t-il enfin débarrassé de ses pépins physiques à répétition? Enfin, mais faut-il s'en plaindre, Giovanni Bozzi devra gérer la pléthore de joueurs au poste 4 (Trapani, Abukar et Massot). La faiblesse la plus criante chez les Carolos est le poste de meneur. Mallet tient la forme, mais s'il doit assumer seul ce poste (ce qui est le cas depuis la dernière opération de Steinbach), sur le long terme, cela risque de devenir problématique. Le coach carolo n'a pas beaucoup de solutions de rechange à ce poste tandis que Dario Gjergja peut compter sur le duo Djordjevic-Marnegrave.


Liège Basket confirme son potentiel
Liège Basket confirme son potentiel

Et derrière ce duo de tête?

Alost, Mons, Liège et Anvers devraient compléter le top 6, même si là aussi quelques incertitudes subsistent. Quand Raivio et Releford seront de retour (mois de février), l'Okapi Aalstar devrait être en mesure de ravir la troisième place. Mons-Hainaut va probablement souffrir, il sera quasi impossible de tenir jusqu'à la fin du championnat avec six joueurs d'impact (les 5 joueurs américains et Guy Muya). Sans renfort, les Montois risquent de connaître quelques déconvenues quand ils devront jouer au rythme de deux rencontres par semaine par manque de banc. Les Anversois sont dans le creux en ce début d'année 2014, mais leur noyau doit leur permettre d'accrocher le top 6. Liège a agréablement surpris depuis le début de saison et semble en mesure de se maintenir dans le top 6. Louvain, en embuscade, n'a pas encore dit son dernier mot et pourrait profiter du moindre faux pas des équipes qui le précèdent. Le trio Holloway, Burgess et Westrol peut faire mal à n'importe quelle équipe.


Un rôle de trouble-fête

Brandon Ubel, trop esseulé au Brussels
Brandon Ubel, trop esseulé au Brussels
Comme prévu, les Wolves, le Brussels et les Kangoeroes ferment la marche. Dans un bon jour, ils peuvent créer l'une ou l'autre surprise, mais accrocher les play-offs sera très difficile pour ces trois équipes. Le Brussels, après un bon début de championnat, marque le pas. Il doit trouver son second souffle pour réussir le pari de séduire le public bruxellois sur le long terme. Willebroek, après un début de championnat catastrophique s'est bien repris et progresse. Quant aux Wolves, ils auront encore un beau rôle de trouble-fête à jouer. Il y a du talent dans cette équipe, même si les résultats ne suivent pas toujours.


Dominique Nuydt