Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: le Brussels a fêté sa troisième victoire de la saison


Rédigé le Lundi 18 Novembre 2013 à 15:07 | Lu 424 commentaire(s)


L'accession d'un club bruxellois du haut niveau était un pari un peu fou. Les dirigeants du Brussels sont en train de le réussir tant au niveau sportif qu'auprès du public.


Les supporters du Brussels se sont faits entendre
Les supporters du Brussels se sont faits entendre

Les Bruxellois ont sué, mais ils ont décroché leur troisième victoire de la saison après un match fou contre les Leuven Bears. Après avoir démarré à fond dans le premier quart (20-11), ils ont été dominés dans le second (14-29). Ils ont dû attendre le dernier acte pour refaire la jonction. A six secondes du terme, Louvain n'a pas profité de sa dernière possession de balle pour tuer le match. Dans la prolongation, le Brussels n'a plus laissé la moindre chance à ses adversaires (19-7) et l'a finalement emporté 94-82. Le public bruxellois avait une fois de plus répondu présent, un bon millier de personnes étaient présentes à la salle de Neder. Une salle chauffée à blanc par les supporters des deux camps pour ce derby brabançon (même si le Brabant unitaire après les multiples réformes de l'état n'existe plus). Cette victoire contre un adversaire direct était très importante, car elle permet au Brussels de rester à la porte du top 6. C'était la fête à Neder et même le président André De Kandelaer a esquissé un pas de danse sur le parquet après le coup de sifflet final.


La joie d'André De Kandelaer, le président du Brussels
La joie d'André De Kandelaer, le président du Brussels

Serge Crèvecoeur: «On sait gérer la pression»

«Nous devions gagner à domicile, car nous ne parvenons pas encore à nous imposer à l'extérieur. Nous avons fait la démonstration que nous parvenons à gérer la pression. L'équipe a joué avec de l'enthousiasme, du coeur et avec beaucoup d'énergie. Nous avons juste encore raté trop de lancer-francs. Il s'agit d'un problème mental que nous devons résoudre. Je constate depuis le début de la saison que nous sommes compétitifs. Sur 8 matchs, nous ne sommes passés à travers que deux fois. A Alost et contre Ostende qui est d'un tout autre niveau. Je regrette cependant nos défaites d'un point à Liège et contre Charleroi. A l'heure actuelle, je ne sais pas si nous serons capables de tenir ce niveau de jeu pendant toute la saison. Je n'ai pas la réponse. Il est clair que j'aimerais pouvoir opérer plus de rotations, mais je savais depuis le début de la saison qu'il en irait ainsi. On se débrouillera avec nos moyens» a commenté Serge Crèvecoeur, le coach du Brussels.


Le mois de vérité

Il reste 5 rencontres à disputer avant la trêve de Noël. Le Brussels n'en jouera qu'une seule à domicile, contre Mons le 8 décembre. Il se déplacera chez les Giants le week-prochain, puis chez les Wolves. Après avoir reçu Mons, il ira à Ostende et clôturera l'année 2013 chez les Kangoeroes. Serge Crèvecoeur a surtout pointé les matchs contre les adversaires direct pour la sixième place. «Nous verrons où nous en serons à la fin du mois de décembre» a-t-il conclu.



Dominique Nuydt