Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: le Spirou éprouve des difficultés à accrocher une équipe du top 5 en déplacement


Rédigé le Samedi 18 Janvier 2014 à 14:09 | Lu 116 commentaire(s)


Si le Spirou a montré des progrès depuis le début de la saison, il ne parvient pas encore à combler une lacune importante, à savoir gagner en déplacement chez une équipe du top.


Les chiffres parlent d'eux-mêmes:

Mons-Hainaut- Spirou Charleroi 83-81
Okapi Aalstar - Spirou Charleroi 86-61
BC Oostende - Spirou Charleroi 91-71
Antwerp Giants - Spirou Charleroi 82-67

Seule exception, la rencontre Liège Basket - Spirou Charleroi 70-97. Cette lacune, à ce moment de la saison, nous n'en sommes pas encore à la moitié, peut encore être comblée d'ici la fin de la phase classique. Les Carolos bénéficient également de circonstances atténuantes (préparation perturbée, blessures à répétition de certains cadres), mais il faudra rapidement trouver la bonne carburation pour être un véritable candidat au titre. A Anvers, le Spirou n'a pas pu trouver une solution au défi physique imposé par les Giants. De plus, deux des moteurs de l'équipe, Mallet et Trapani n'étaient pas dans un grand jour. L'absence d'un deuxième meneur s'est cruellement faite ressentir. Mallet était dans un jour sans, cela peut arriver à tout le monde. En l'absence de Steinbach, c'est lui qui a tiré toute l'équipe quasi depuis le début de la saison. Il est normal qu'il puisse passer à côté d'un match, mais à plus long terme, il faudrait vraiment que Giovanni Bozzi puisse disposer d'un deuxième meneur pour faire souffler Mallet de temps en temps. Le problème se posera d'autant plus dans le sprint final quand il faudra prester deux fois par semaines. Quant à Steinbach, il faut espérer, pour lui et pour le club, qu'il recouvre la totalité de ses moyens. Il était le complément idéal de Mallet...

Après la rencontre à Anvers, le coach carolo a une nouvelle fois pointé la mentalité défaillante de certains de ses joueurs: "Il suffisait de regarder la rencontre, il n'y avait qu'une seule équipe qui était prête à se battre sur le terrain et à vouloir conquérir le ballon. Le problème est que certains se croient meilleurs qu'ils ne le sont. C'est une question de mentalité et un des problèmes de notre saison. Il est impossible de gagner un match en jouant de cette manière".

La semaine prochaine, le Spirou reçoit Willebroek, la tâche s'annonce plus facile même s'il ne faudra pas sous-estimer un adversaire qui a poussé Liège à la prolongation.



Dominique Nuydt