Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Ethias League: un nouveau renfort belge pour le Brussels


Rédigé le Mardi 6 Mai 2014 à 12:08 | Lu 839 commentaire(s)


Les clubs de la ligue sont dans l'obligation d'aligner des joueurs belges sur leur feuille de match. Le Brussels prend les devants en attirant chez lui des joueurs belges talentueux.


Petit rappel du règlement de la ligue

Depuis cette saison, l’Ethias League impose que, sur la feuille de match de douze joueurs, figurent six joueurs formés en Belgique. Le règlement actuel impose un minimum de cinq joueurs belges. Pour les saisons 2014-2015 et 2015-2016, respectivement quatre et cinq de ces six "home-grown players" devront disposer d'un contrat professionnel. Un joueur sera considéré comme "home-grown" s'il a disputé au moins quatre saisons dans un club belge entre son 12e et son 21e anniversaire.

Après Mitchel Gorremans, Arno Mollekens quitte Kangoeroes Wilebroek pour rejoindre le Brussels

Le communiqué du Brussels:

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous annoncer la signature d'un jeune espoir du basket belge en la personne d'Arno Mollekens.
Arno est un ailier fort qui évolue au poste 4, mais aussi au poste 3. Ce malinois d'à peine 19 ans, mesurant 1m98, jouera la saison prochaine toujours en double affiliation avec les anversois de Gembo.
Cette saison, il a pu gouter à la division 1 belge chez les Kangoeroes Willebroek.
Arno a également participé au dernier championnat d'Europe des U20 en Roumanie.
 
Notre coach Serge Crevecoeur nous livre ses impressions sur son nouveau transfuge : "Arno est un battant qui n'abandonne jamais et qui va nous apporter un peu plus de hargne défensive d'abord aux entraînements, ce dont nous avons également besoin car c'est la base pour performer à haut niveau en match. Ce sera à lui de gagner ses minutes de jeu en montrant une saine agressivité à chaque instant et à chaque entraînement. J'espère pouvoir lui offrir un peu de temps de jeu en retour s'il fait preuve d'une bonne mentalité. C'est en tout cas sympa pour moi de pouvoir coacher Arno car mon père a eu l'occasion de coacher son père à Fleurus dans les années 80."