Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Eurocup women: Thibaut Petit avant le premier match de Wallonia Basket


Rédigé le Lundi 4 Novembre 2013 à 21:09 | Lu 660 commentaire(s)


Avec Tarbes, MBK Ruzomberok est le grand favori du groupe G. Le match de ce mercredi à Huy permettra à Wallonia Basket de se situer tout de suite dans cette compétition.


« MBK Ruzomberok est un club qui a un vrai passé européen. Il possède une salle de 2000 places, il a une véritable culture basket. Ce ne sera pas simple, nous n’avons eu jusqu’ici que trois entrainements et un match amical mais l’envie de bien faire est là » confirme le coach de Wallonia Basket. « Je ne veux pas chercher d’excuse. J’essaie de mettre en place des choses assez simples pour permettre aux filles de jouer sur leurs qualités. Nous allons essayer de compenser ce manque de vécu par notre esprit. C’est comme ça que nous ferons la différence. »

Thibaut Petit veut voir une équipe - Photo Benoit Lonay (c)
Thibaut Petit veut voir une équipe - Photo Benoit Lonay (c)
« Cette équipe de Wallonia Basket doit permettre à mes filles de découvrir quelque chose qu’elles n’auraient sans doute pas pu vivre avec leur club. Castors Braine, Sprimont et Spirou Monceau n’auraient pas pu se lancer seul dans cette aventure. Tout le monde doit apprendre de cette expérience, les joueuses, le staff mais aussi les clubs. J’espère que ça donnera des envies aux dirigeants de la tenter avec leur club. Castors Braine travaille d’ailleurs pour y arriver. C’est aussi pour ça que je veux terminer dans le top 3, une qualification européenne se mérite.  Je veux la gagner sur le terrain » explique Thibaut Petit.
 
Une chose est certaine, les joueuses ont tout à gagner dans cette aventure. Pour les clubs par contre, la situation est bien différente. Les coachs ne peuvent pas travailler leur collectif alors que certaines de leurs joueuses évoluent avec Wallonia Basket. « C’est évident qu’il ne faut pas nuire aux différents clubs. Par rapport aux Namuroises qui peuvent travailler ensemble toute la semaine, Braine est désavantagé. Les voyages européens sont excellents pour la cohésion d’un groupe. Namur en bénéficiera, nous pas. Mais ce constat est le même pour les deux autres clubs. Nous le savions avant de commencer. »
 
Faire une équipe avec des joueuses issues de trois formations différentes, des filles qui se retrouveront forcément adversaires en championnat ne semble pas évident. Thibaut Petit ne veut pas entendre parler des tensions qui pourraient éventuellement naître. « J’ai clairement expliqué aux filles que je voulais qu’on aille tous dans la même direction. Quand nous venons à Wallonia Basket, il n’y a plus qu’une chose qui compte l’équipe de Wallonia Basket. Lors de notre match amical contre Saarlouis, j’ai ressenti une bonne atmosphère. Il n’y avait pas des filles de trois clubs différents, j’ai coaché une équipe. L’esprit que je défends était bien présent, je l’ai d’ailleurs dit aux filles ».

L’équipe de Wallonia Basket :

Photo Benoit Lonay (c)
Photo Benoit Lonay (c)
Julie Allemand - Merike Anderson - Krystel Ballau  - Axelle Bernard  - Marjorie Carpréaux - Sarah Dochez - Natacha Doppée - Manon Grzesinski - Marie Hamaide - Camille Lebrun - Emmanuella Mayombo - Kim Mestdagh - Virginie Michiels - Andrea Mingo - Anete Steinberga -  Celeste Trahan-Davis
 
Coach: Thibaut Petit - Assistant: Pierre Cornia