Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Jurgen Van Meerbeeck: "Tumba doit apprendre à se maîtriser"


Rédigé le Lundi 18 Novembre 2013 à 14:48 | Lu 416 commentaire(s)


Le coach de Louvain revient sur la prestation de ses joueurs et en particulier sur celle de Kevin Tumba.


Jurgen Van Meerbeeck avait tout expliqué à ses joueurs lors du dernier temps mort
Jurgen Van Meerbeeck avait tout expliqué à ses joueurs lors du dernier temps mort

Louvain a raté le coche sur la dernière possession de balle à six secondes de la fin du temps réglementaire. «Lors du dernier temps mort, 'avais demandé de donner le ballon à Westrol pour qu'il aille à l'anneau et chercher la faute. Cela n'a pas fonctionné». Il revient sur la prestation de quelques uns de ses joueurs. «Holloway n'était pas dans le rythme. J'ai essayé de lancer Derrover, mais il a immédiatement laissé la porte ouverte à Ryan Colt. Quant à Moris, il revient de blessure et n'a pas encore le rythme. Je ne peux que féliciter le Brussels. Les Bruxellois ont cru jusqu'au bout en leurs chances et ils ont joué avec du coeur et de l'enthousiasme» a reconnu le coach de Louvain. Malgré cela, Jurgen Van Meerbeeck n'est pas mécontent du bilan de ce début de saison. Les Bears comptent 4 victoires en 8 matchs.


Tumba est un vrai athlète

Kevin Tumba à côté de Brandon Ubel
Kevin Tumba à côté de Brandon Ubel

Dans un débat musclé, mais correct, Tumba a eu un vilain geste qui lui a valu une faute volontaire. «Je ne peux pas admettre cela. Je lui en parlerai à tête reposée. C'était un geste de frustration, mais comme joueur professionnel, il doit apprendre à gérer ses émotions» explique Jurgen Van Meerbeeck qui n'hésite cependant pas à faire l'éloge de son joueur. «C'est un vrai athlète, il n'est pas maladroit et a surtout une grosse envie de progresser. Il travaille de manière très rigoureuse, il doit encore être plus constant mais je ne lui souhaite que de bonnes choses pour la suite de sa carrière». Sans citer de noms, il se montre plus critique envers d'autres jeunes. «Quand ils sont sur le banc, ils doivent montrer qu'ils ont envie. Je citerai deux joueurs dont ils feraient bien de s'inspirer. Marnegrave et Libert sont restés dans l'ombre pendant un ou deux ans. Ils ont appris et progressivement, ils ont eu plus de temps de jeu pour arriver où ils en sont aujourd'hui».




Dominique Nuydt