Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


L'avenir de la section féminine du CEP Fleurus pose question

Les incertitudes planent aussi sur Spirou Monceau


Rédigé le Vendredi 21 Février 2014 à 11:26 | Lu 1064 commentaire(s)



Les pupilles AWBB du CEP Fleurus
Les pupilles AWBB du CEP Fleurus
Les filles de Fleurus sont en passe de devenir championnes en R1... Elles pourraient donc rejoindre la D1 féminine au terme de la saison, mais sur le plan financier, c'est absolument impossible. Comme l'a rappelé le président, les sponsors sont majoritairement présents pour soutenir l'équipe masculine, le CEP Fleurus est un club de tradition masculine. On pourrait lui rétorquer que c'était aussi le cas de Castors Braine... et que les dirigeants brainois ont parfaitement réussi la mutation comme en témoignent les 1200 spectateurs qui ont suivi le match au sommet contre Namur la semaine dernière. Une assistance dont se contenterait quelques clubs de D1 masculine et certainement de D2.

Il n'est cependant pas question de brader tous les efforts faits du côté féminin. Le CEP Fleurus possède probablement une des meilleures écoles de jeunes du côté féminin. Une solution à la "Kangoeroes Willebroek" pourrait être envisagée, deux comités distincts, chapeautés par un même président. A charge des responsables de l'équipe féminine de trouver des solutions pour poursuivre l'aventure, en D1 (peu plausible), R1 ou R2. A moins que des synergies puissent se faire avec des clubs voisins, le nom de Baulet a notamment été susurré en coulisses, ou même Spirou Monceau dont l'avenir ne s'annonce pas rose non plus de puis le décès de Pascal Vacavant. Peu avant sa disparition, le président était en négociation avec deux gros sponsors, mais depuis, les dossiers n'auraient pas avancés. Il n'est donc pas exclu que la D1 de Spirou Monceau ne disparaisse et que le club moncellois ne se replie aussi sur sa R1. L'avenir du basket féminin carolo n'est donc pas très clair à l'heure actuelle, mais devrait se décanter dans les semaines à venir.


Dominique Nuydt