Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


La grosse remise en question de Maxime De Zeeuw


Rédigé le Lundi 23 Décembre 2013 à 16:50 | Lu 405 commentaire(s)


Pour Maxime De Zeeuw, il y a incontestablement un avant et un après été 2013. Avant, il semblait stagner avec Antwerp Giants. Après, il y a un joueur qui balaie tout sur son passage. L'Eurobasket, l'Ethias League, l'Eurochallenge, le Bruxellois affole les stats sur tous les parquets, une véritable métamorphose.


Maxime De Zeeuw a longtemps été considéré comme un grand espoir du basket belge. En 2003, il entame sa carrière internationale: il est sélectionné pour le championnat d'Europe U16. Il multiplie les sélections dans toutes les équipes d’âge avant de faire ses grands débuts chez les séniors lors des éliminatoires de l'EuroBasket 2008. Avec 4.8 rebonds, il est le meilleur rebondeur des Lions lors de l'EuroBasket 2011 en Lituanie.

Sa carrière internationale connait ensuite un coup d’arrêt. Fin juillet, quand l'équipe est réduite à quatorze, il n’est que réserve pour l'EuroBasket 2013. Eddy Casteels, celui qui lui a permis de signer son premier contrat professionnel à Verviers-Pepinster en a décidé ainsi. La déception de l’ailier fort est immense. Casteels, le coach de l’équipe nationale est aussi le coach d’Anvers. Il connait mieux que quiconque son intérieur bruxellois. Maxime de Zeeuw sait qu’il paie sa mauvaise saison avec les Antwerp Giants. "Je me posais beaucoup trop de questions" explique-t-il, "l’année passée, je n’ai pas été bon avec les Giants, j’en étais bien conscient. J’étais fort fâché sur moi-même".

Pour comprendre ce qui s'est passé, un petit coup d'oeil en arrière est nécessaire. Saison 2008 - 2009, Maxime De Zeeuw est sacré meilleur espoir du championnat de Belgique. Cette saison-là, avec les pepins, il tourne 10,3 points par match et 5,9 rebonds. Eric Somme lui fait signer un contrat avec l'idée que, au terme de sa formation à Verviers-Pepinster, il aura le niveau pour évoluer au Spirou Charleroi.  A l'aube de la saison 2012 - 2013, lorsque Tornike Shengelia part jouer en NBA, il est pressenti pour le remplacer mais rien ne se concrétise. Finalement, il s’engage avec les Giants. En rejoignant Anvers, Maxime De Zeeuw pense franchir une étape dans sa carrière : "Même si j’ai été coupé dans mon élan par ma blessure, au Spirou, on ne m’a jamais donné ma chance. Je voulais rejoindre un club du top 4. Jouer à Anvers, c’était aussi jouer  une coupe d’Europe, c’est pour ça que j’ai signé là-bas. Eddy Casteels qui me connait bien croyait en moi. Malheureusement, je n’ai pas su répondre à ses attentes. Je pensais que ça allait être facile de passer de Pepinster à Anvers mais ça n’a pas été le cas".

Maxime De Zeeuw qui est connu pour son franc-parler ne veut pas s’étendre sur cette saison 2012 – 2013. Il ne veut pas non plus critiquer son ancien coach, sans doute parce qu’il sait qu’Eddy Casteels a eu raison de ne pas le sélectionner pour les Lions. Il confirme que cette désillusion l’a aidé: "Il y a vraiment eu une grosse remise en question de ma part. Je voulais prouver que je valais mieux que ce que j’avais montré avec les Giants. Pendant, l’été, j’ai beaucoup travaillé physiquement mais surtout mentalement". Maxime De Zeeuw va finalement bénéficier d’un petit coup de pouce de la chance : une semaine avant le début de l’EuroBasket, Matt Lojeski qui se blesse doit déclarer forfait. Alors qu’il n’y croit plus, Maxime de Zeeuw est rappelé en équipe nationale et il part en Slovénie avec les Lions. "Quand j’ai appris que j’étais repris pour l’Euro, j’étais super content et surtout,  j’étais décidé à en profiter et à donner le meilleur de moi-même".

Casteels a fait des Lions une équipe
Casteels a fait des Lions une équipe
Au fil des rencontres, beaucoup découvrent les Lions et apprécient cette équipe nationale sans véritable star mais où chaque joueur se donne à fond. Maxime De Zeeuw lui ne s’en étonne pas: "Depuis qu’ils ont repris l’équipe nationale, Jacques Ledure et Eddy Casteels nous ont inculqué cette énorme envie de nous surpasser. Ils ont formé un groupe très soudé, une bande de potes. Lors de l’Euro, nous avons montré de quoi on était capable. Nous n’avons pas le talent des grandes nations du basket mais nous formons sur le parquet une véritable équipe. Avec cette 9e place, nous avons vraiment réalisé une belle performance. Cet euro restera incontestablement un de mes meilleurs souvenirs" explique Maxime De Zeeuw. Il poursuit malicieux : "Maintenant, les joueurs belges veulent jouer en équipe nationale, ce qui n’était pas vraiment le cas avant".

A suivre: la suite de l'année 2013 de Maxime De Zeeuw


Les images de Maxime Zeeuw à l'Eurobasket 2013

Belgique - Serbie dunk of the game: Maxime Zeeuw


Israël - Belgique play of the game: Maxime De Zeeuw


Les statistiques de Maxime De Zeeuw à l'Eurobasket 2013

La grosse remise en question de Maxime De Zeeuw