Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


La réforme du championnat jeune en AWBB: chronique d’un futur échec annoncé? #AWBB #BasketBelgium


Rédigé le Vendredi 21 Septembre 2018 à 23:41 | Lu 731 commentaire(s)


L'avis de Thierry Vitali (Olympic Mont-sur-Marchienne)


Le championnat des jeunes AWBB va connaître une profonde réforme dans les prochaines années. La saison 2018-2019 est un premier pas dans cette direction, les premières rencontres disputées posent déjà des questions.

Le but de la réforme est louable, élever le niveau de la compétition régionale chez les jeunes... et réduire le niveau entre les équipes qui y participent. Je pense que personne ne conteste le but, mais beaucoup s'interrogent sur la forme concoctée par les instances de l'AWBB. Il n'est pas certain que la formule adoptée soit la meilleure pour y parvenir.

Diminuer le nombre d'équipes en championnat régional en réduisant les séries à 16 ou 18 équipes n'a pas que le but susmentionné, c'est également un moyen de comprimer à terme les dépenses. Un championnat régional, avec beaucoup moins d'équipes, coûtera évidemment moins cher, demandera moins d'arbitres,...

Les premiers résultats enregistrés - je ne prendrai que pour exemple la catégorie U14 Filles, montrent effectivement qu'il y a des équipes faibles qui évoluent dans le championnat régional: CEP Fleurus - Natoye 110-27, Sombreffe - Spirou Ladies 14-102, Castors Braine - Junior Arlonais 95-33, Profondeville - Namur Capitale A 11-111, Namur Capitale A - Ottignies 126-19, Bonine - Namur Capitale B 126-15 ou encore Namur Capitale B - BD Academy 19-95. Au passage, pourquoi encore avoir autorisé deux équipes d'un même club?

Un autre objectif de la réforme est de redonner un peu plus de couleur aux championnats provinciaux des jeunes dont le niveau est parfois très faible. Il faudra attendre que la réforme atteigne son terme avant de pouvoir juger si cet objectif sera atteint.

Ce qui paraît aussi évident, c'est que les meilleur(e)s jeunes rejoindront encore plus rapidement les équipes qui évoluent en championnat régional.

En l'état actuel, il paraît tout aussi évident que les deux premiers mois de compétition, seront les plus importants. Il faudra gagner, mais aussi gagner avec l'écart le plus grand possible pour assurer une place dans la poule forte lors du deuxième tour. Les équipes qui seront versées dans la poule faible joueront chaque rencontre pour ne pas descendre... Les coaches devront aligner leurs meilleurs éléments et ne pourront que donner des miettes de temps de jeu à leurs éléments les moins expérimentés.

Donc, dès les U14, les jeunes vont être formés à l'esprit de compétition, à la nécessité de forger un résultat et d'évoluer sous pression. C'est une autre manière de voir la formation, une manière vraiment innovante d'appréhender un championnat chez les jeunes!

 

L'avis de Thierry Vitali (Olympic Mont-sur-Marchienne)

La réforme du championnat jeune en AWBB: chronique d’un futur échec annoncé?

 

- Des clubs qui jouent avec les mêmes équipes dans deux catégories.

- Un second tour dont on ne connaît encore rien car phase de transition qui va durer quelques années.

- Un manque de refs et des matchs reportés lors de la première journée.

- Les équipes qui sont dans des poules de 4 qui ne vont pas jouer du 22/10 au 24/11 minimum mais devront jouer durant toute la période des examens.

- Les catégories intermédiaires (u15, u17) qui sont privées de coupe AWBB.

- Des poules constituées sur une base que seul l’AWBB connaît.. Allez jeter un coupe d’œil à la poule u14 c pour se rendre compte qu’il y a une équipe qui va s’ennuyer fortement lors du second tour... et on peut comparer par exemple avec le poule d (avec tout le respect que nous avons pour ses équipes)

- La pression maximale mise sur la catégorie la plus jeune (u14) car les équipes doivent assurer à la fois leur avenir en AWBB mais aussi celles des générations futures de leur club !

- Des joueurs qui peuvent ou pas évoluer deux catégories plus haut en fonction des équipes que leurs clubs ont aligné ou pas.

 

Voilà déjà quelques points non négligeables qui pourraient à eux même amener à une conclusion d’échec... Mais le pire dans tout cela est que la réforme, qui a je pense pour but d’améliorer le niveau des équipes AWBB sur la scène nationale, va amener l’inverse. Pourquoi ? C’est simple que l’on soit ou pas en période de transition, le principal problème est ce système de montée descente à court terme (une saison) et surtout la formule de championnat avec des poules au nombre d’équipes limité.

 

En effet, si vous voulez éviter de jouer une poule pour la descente ou jouer la poule de la montée, il vous faut des résultats dans les deux premiers mois de la compétition.

 

J’ai été voir beaucoup de matchs des u15 aux u18 lors des deux premiers matchs de championnat et à chaque fois la même chose, des équipes qui évoluent la peur au ventre et quand elles sont en difficultés jouent en défense de zone et ce, pour l’avoir vu ce week-end, même par des clubs qui sont réputés depuis des années pour la qualité de leur formation et qui ne jouaient jamais en zone.

 

La zone oui elle permet dans les catégories jeunes (u14, u15, u16 voire encore u17) de gagner des matchs en réduisant le potentiel offensif des équipes adverses mais à quel prix ? Et bien au prix de la formation. Du travail des fondamentaux tant défensifs que offensifs.... car pendant que les coachs travaillent cette zone à l’entraînement, ils ne développent plus les qualités individuelles (fondamentaux) tant défensives que offensives des joueurs et donc à terme on aura des joueurs encore moins bien formés et le fossé se creusera encore plus sur le nord du pays.

 

Je n’ose pas imaginer ce que donneront les matchs dans les poules ont les x derniers devront jouer pour ne pas (re)descendre au niveau provincial.

 

Alors il est peut être encore utopique de changer cette réforme en établissant un classement des clubs sur 4-5 ans et en faisant en effet redescendre les moins performants en provinciale en les remplaçant par les plus performant également sur base d’un classement.

 

Là, on pourra à nouveau reparler de formation... du moins pour les clubs qui en ont fait leur priorité. Bref, ce que tous les acteurs de terrain craignaient, arrive. La réforme dans sa mouture actuelle met trop de pression de résultat à court terme sur les équipes. Et pression de résultats à court terme et formation font vraiment mauvais ménage.

 

La preuve peut être avec l’équipe du centre à qui on a enlevé toute forme de pression en u18. A croire que seul le centre forme des jeunes basketteurs.

 

(1) La formule du deuxième tour est désormais connue. Voir le lien.

 


Un terrain de basket sur mesure, pour clubs ou personnes privées


Cliquez sur l'image pour en savoir plus




Market Factory: votre équipementier basket






 


Dominique Nuydt