Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Le Brussels Basket regarde résolument devant lui

Brandon Ubel est d'ores et déjà courtisé


Rédigé le Vendredi 21 Février 2014 à 12:15 | Lu 456 commentaire(s)


Malgré une bien peu glorieuse lanterne rouge, Serge Crèvecoeur ne se décourage pas et regarde résolument vers l'avenir. Le club bruxellois veut grandir tout en gardant sa ligne de conduite en alignant un maximum de joueurs belges.


A l'aube de la saison, le Brussels savait qu'il ne serait pas facile de faire jeu égal avec les grosses écuries de la D1, ni de remporter des victoires. Si son compteur reste bloqué à trois victoires, le Brussels a offert de belles répliques et a proposé un basket plaisant tourné vers l'offensive. Parfois, il a manqué ce petit quelque chose pour faire la différence. Les Bruxellois se sont donnés trois ans pour être compétitifs au plus haut niveau, ils sont dans les temps. Les supporters bruxellois doivent continuer à soutenir une équipe qui le mérite, la viabilité d'une club au plus haut niveau à Bruxelles dépend aussi d'eux. La succession de défaites pourraient en décourager certains, mais c'est dans ces moments difficiles qu'ils doivent, plus que jamais, montrer leur attachement au porte-drapeau du basket bruxellois.

En coulisses, les dirigeants s'activent déjà pour monter une équipe plus compétitive la saison prochaine. "Je ne me réjouis évidemment pas de notre dernière place. Ce n'est pas une situation facile. D'ici la fin de la saison, nous allons faire de notre mieux, sans se focaliser sur cette dernière place. Notre objectif est de proposer un beau fond de jeu et surtout, nous ne paniquons pas" relate Serge Crèvecoeur.

Où ira Brandon Ubel?

Le coach bruxellois peut déjà se targuer d'avoir révélé un beau joueur, en l'occurrence Brandon Ubel. L'actuel MVP de notre championnat (21,3 d'évaluation) serait déjà courtisé par Mons-Hainaut, le Spirou Charleroi et l'Okapi Aalstar sur la scène belge, mais aussi par des clubs étrangers. Il sera extrêmement difficile pour les Bruxellois de retenir la révélation de notre championnat. Il espère néanmoins convaincre Colt Ryan de rester.

Le club négocie avec Domien Loubry et Maxime Depuydt pour prolonger leur contrat. "Rien n'est encore signé, mais nous avons un accord verbal pour une prolongation de trois saisons" précise le coach. D'autres pourraient suivre... On pense notamment à Ludovic Pourtoit et Nick Celis. "Nous ferons une évaluation d'ici la fin du mois de mars".


Définir des profils et attirer un nouveau poste 3

Pour la saison prochaine, le nom des nouveaux venus n'est pas encore défini. C'est bien trop tôt. "Nous essayons surtout de définir les profils des joueurs dont nous aurons besoin, tant sur le plan sportif que mental. Et nous prenons des contacts... J'aimerais néanmoins attirer avant la fin de la saison un nouveau poste 3 pour déjà pouvoir préparer la saison prochaine. Adam Hall, c'est un bon apport, mais il a l'âge qu'il a".

Des joueurs belges plus forts

"La vocation d'un club comme le nôtre, c'est de donner leur chance à de jeunes joueurs belges. Nous aimerions en attirer des plus forts. Quand je regarde l'effectif d'Anvers par exemple, ils ont des Belges du gabarit de De Zeeuw, Mwema ou Moors pour ne citer que ces trois-là. Nous resterons cependant dans la ligne que nous nous sommes fixés en alignant au maximum quatre joueurs étrangers" réaffirme Serge Crèvecoeur. Le redressement des Kangoeroes Willebroek s'est opéré avec l'arrivée de deux joueurs étrangers... Ce n'est pas l'objectif des Bruxellois. A terme, même s'il n'y a rien de concret et que cela ne reste à l'heure actuelle qu'une éventualité, il n'est pas inimaginable que des accords soient pris avec d'autres clubs bruxellois évoluant quelques étages plus bas. Leurs meilleurs jeunes pourraient se voir offrir la possibilité de faire leurs preuves au plus haut niveau sur un principe de double affiliation.

Il ne faut pas l'oublier, la Région de Bruxelles-Capitale est le berceau historique du basket belge. Une multitude de clubs y sont actifs à tous les échelons. Il y a plus d'un million d'habitants et beaucoup de jeunes. Il ne doit pas être impossible à moyen terme de dénicher une dizaine de joueurs de haut niveau avec un tel réservoir. Il reste "juste", et tout réside dans le "juste" à mettre les structures en place pour y arriver. Il doit être possible de trouver des nouveaux De Zeeuw, Beghin ou Serron pour ne citer qu'eux pour que Bruxelles dispose à terme d'une équipe capable de jouer les premiers rôles en D1.


Dominique Nuydt