Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Le CEP Fleurus (féminin) veut rejoindre la D1


Rédigé le Mercredi 26 Mars 2014 à 22:01 | Lu 331 commentaire(s)


Changement d'optique à Fleurus. Cela bouge décidément beaucoup dans le basket féminin ces derniers jours.


Le CEP Fleurus (féminin) veut rejoindre la D1
Le club fleurusien a changé son fusil d'épaule et a publié un communiqué sur son site internet que nous publions intégralement.

"Nationale 1 : feu vert pour les Dames

Depuis six semaines, une réflexion interne au CEP F a été lancée quant aux orientations à donner à la filière féminine.

Des dispositions ont alors été convenues pour confirmer les positions acquises, c’est ainsi que le président Mureddu pourra compter sur l’engagement à ses côtés de Jean-Luc Mahaux avec, bien entendu, Thierry Foerster pour pierre angulaire du projet.

Animés par la volonté de balayer au plus vite la zone grise toute fraîchement alimentée par des projets imaginés par et pour d’autres cieux, les responsables du CEP F ont rencontré ce mardi soir le noyau de la Régionale 1 Dames pour leur donner le…

FEU VERT POUR LA N 1

En effet, fort de la confirmation de nouveaux soutiens, le comité a décidé d’engager ses Dames sur la voie de la Nationale 1. Une nouvelle aventure s’annonce donc. Et si on peut évidemment imaginer un mouvement crescendo, il est un fait que le CEP F élaborera un projet tenant la route, c’est une question de crédibilité.

Sur base du groupe actuel et de la filière construite au fil des ans avec une volonté de formation sans cesse réaffirmée, une dynamique s’active donc, ce qui n’avait jamais été le cas depuis 2003, lors de la revitalisation du CEP.

Et qu’en pensent les filles ?

Elles nous le diront sans doute, mais elles auront eu le temps d’en débattre au fil de l’entraînement dispensé ce soir par Erik Cleymans. On a cependant déjà vu des mains moites, des sourires complices, des regards penseurs.

Voilà en tout cas la plus belle marque de confiance que nos Dames pouvaient recueillir à l’heure de « tout donner » (dixit Th. Foerster) pour clôturer une série R 1 qu’elles dominent".

Nous y reviendrons.



Dominique Nuydt