Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Le Spirou Charleroi et Jacques Stas étonnent


Rédigé le Jeudi 30 Octobre 2014 à 10:23 | Lu 634 commentaire(s)


Lors de la présentation de la saison, le roster présenté par la direction carolo n'avait pas le lustre de celui des saisons précédentes. Un mois plus tard, et malgré plusieurs mésaventures, cette équipe montre déjà un beau collectif.


Eric Wise
Eric Wise

La saison avait débuté par une surprise de taille, une victoire contre le champion en titre, le BC Oostende. Ensuite, deux coups durs: la blessure de Dowdell et le départ pour le moins inattendu de Hudson. Le Spirou a pris deux giffles dans la foulée (Rome et Pepinster). Deux semaines plus tard, Charleroi a déjà relevé la tête en s'appuyant sur des joueurs qu'on n'attendait pas nécessairement aussi vite à un tel niveau. Jacques Stas avait dit que plusieurs joueurs de l'effectif était des paris sur l'avenir. Jusqu'à présent, ces partis semblent gagnants, Eric Wise et Leigh Enobakhare en tête. Le premier, jouait à Soleuvre la saison dernière au Grand-Duché de Luxembourg. Le second a roulé sa bosse en D2 et D3 belges. Contre Nymburk, Wise a reçu la meilleure évaluation chez les Spirou (17 points,10 rebonds, 25 d'évaluation), juste devant Dylan Page qui monte en puissance de match en match. Enobakhare a ciré le banc du BC Oostende, mais a surtout joué à Gand (D2), Kangoeroes (D2) ou encore Gistel (D3). On peut d'ailleurs légitimement se demander comment un tel joueur est passé inaperçu pendant de trop longues années, oublié par les clubs de D1 en Belgique. «Des joueurs comme lui, il y en a encore. Il ne faut cependant pas lui demander de jouer au post up ou de créer lui-même des opportunités. Par contre, il sait plonger dans les espaces et conclure sous l'anneau» relate Jacques Stas. C'est un signe qui ne trompe pas, un bon coach doit être capable d'utiliser un joueur sur ses qualités et ne pas lui demander ce qu'il ne sait pas faire. Il a également su, en un minimum de temps, construire un collectif que Charleroi n'a jamais su montrer la saison précédente.


Quel effectif en janvier ?

Leigh Enobakhare
Leigh Enobakhare

Ce collectif qui prend forme sera cependant encore modifié. Eric Wise, Leigh Enobakhare et William Hatcher ont un contrat à durée déterminée jusqu'au 28 décembre de cette année. En janvier, Dowdell sera de retour, un nouveau pivot devrait être présent d'ici peu et le Danois Rasmusen pourrait également entrer en ligne de compte. «Tous les joueurs ne pourront pas être conservés». Les choix risquent cependant être difficiles si les bonnes premières impressions se confirment. Enfin, il ne faut pas l'oublier non plus, Jacques Stas vit sa première saison comme head coach d'une équipe du top. Et là aussi, les premières impressions sont très positives. Il vit « basket », il pense « basket » et a déjà montré à plusieurs reprises sa rapidité de réaction pour ajuster la manière de jouer de son équipe quand les circonstances l'exigent. L'opération « séduction et crédibilité » du Spirou Charleroi semble bien partie. Le plus dur reste à faire... confirmer sur le long terme et dès ce vendredi face à Limburg United, une autre bonne surprise du championnat.



Dominique Nuydt