Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Le Spirou Charleroi veut repartir sur de nouvelles bases


Rédigé le Samedi 20 Septembre 2014 à 01:07 | Lu 367 commentaire(s)


Humilité et reconstruction, les Carolos veulent se réconcilier avec leur public et leurs partenaires. Le Spirou est à l'aube d'un nouveau cycle.


On prend les mêmes et on recommence? Oui et non. Les cartes ont cependant été redistribuées au sein de la direction: Giovanni Bozzi a troqué son costume de coach pour celui de président, Jacques Stas celui de manager sportif pour coach, Benoît Cuisinier reste le chef d'orchestre de la cellule commerciale tandis que Eric Somme, président démissionnaire va néanmoins épauler le trio. Il s'occupera, sans titre particulier, des contacts avec les partenaires commerciaux locaux (les "petites" PME).

Le triumvirat Bozzi, Stas, Cuisinier, entouré par l'ensemble du noyau, a tracé les grandes lignes de l'avenir du Spirou, à court et long terme. Pour la saison 2014-2015, le noyau a été fondamentalement rajeuni. "Je ne vais pas parler de titre, mais de la crédibilité que nous devons retrouver" a martelé le président. "Nous étions en fin de cycle, nous essayons de nous renouveler. Nous ne voulons plus être arrogants, mais travailler. 2014-2015 sera une année de transition. Nous aurons un rôle de challenger" estime de son côté Benoît Cuisinier. Quant à Jacques Stas, pour sa première saison en tant que head coach d'une grande équipe, il se la joue tout aussi modeste. "Je vais me servir de toutes mes expériences. Je vais apprendre, faire des erreurs et surtout, rester humble". S'il parvient à inculquer sa mentalité de guerrier des parquets qu'il incarnait quand il était joueur, nul doute que le Spirou version 2014-2015 pourra forger des résultats. De prime abord, l'équipe est moins talentueuse que lors des saisons précédentes, mais une addition de talents ne fait pas nécessairement pas une bonne équipe.

On a rarement entendu ce type de discours du côté du Spiroudôme ces dernières années. C'est en quelque sorte, reculer pour mieux sauter. L'ambition est bel et bien présente, mais sur le plus long terme.

2014-2019

La volonté est de construire en se basant sur la jeunesse. Avec le complexe de Jumet, le Spirou dispose d'un formidable outil de travail. L'objectif est de mieux l'exploiter pour amener des jeunes vers la D1. C'est un changement d'approche notable. La volonté est aussi d'amener des jeunes carolos dans l'équipe première, cela traduit l'importance d'avoir un véritable ancrage local.

Une victoire contre Lulea

Le match de gala a opposé la modeste équipe suédoise de Lulea au Spirou. Il y a cependant quelques enseignements à tirer de cette rencontre. L'équipe manque d'automatismes, son jeu de fluidité. Jacques Stas reconnaît que la préparation a pris du retard... (La dernière recrue est arrivée cette semaine, l'épisode avorté d'Hervelle,...). De prime abord, elle manque de poids dans la raquette. Cela devrait aller mieux quand Christophe Beghin reviendra dans le parcours d'ici quelques semaines. Massot aussi. Quant à Hamilton, si tout va bien, il devrait être apte à jouer pour la fin de saison. Les nouveaux doivent encore trouver leurs marques.

Le début de championnat risque donc d'être difficile, avec le BC Oostende d'entrée qui aura déjà disputé les qualifications de l'Euroleague suivi d'un déplacement à Mons. Plutôt indigeste comme programme!

Pour info, le Spirou s'est imposé 76-69 face à Lulea (Lambot 0, Jadin 3-0, Fusek 0, Schwartz 5-8, Hudson 1-11, Dowdell 7-4, Enobakhare 2-0, Reinholt 0-2, Lyons 3-8, Wise 8-7, Mukubu 3-5).


Dominique Nuydt