Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Le président du CEP Fleurus a mis les choses au point : «Je ne vois rien sur le parquet. Si certains doivent trinquer, ils trinqueront !».


Rédigé le Jeudi 10 Octobre 2013 à 21:05 | Lu 421 commentaire(s)


A quelques heures du derby qui verra s’opposer le CEP Fleurus à Mons-Hainaut 2, Giovanni Murredu, le président des Bernardins, n’a toujours pas décoléré. Ce qu’il a vu à Anvers dimanche matin l’a mis hors de lui. C’est bien simple ou les choses changent très rapidement ou il est bien décidé à frapper très fort.


"J’ai donné quinze jours aux joueurs et au staff pour voir du changement sans quoi je prendrai les décisions qui s’imposent".

« Lundi, je suis descendu dans les vestiaires avec une photocopie du classement que j’ai distribuée à chacun d’eux pour qu’ils sachent qu’ils étaient dixièmes. Certains ne le savaient même pas » s’indigne l’homme fort de la salle Bonsecours. « On n’a pas de pivot, ce n’est pas une excuse, il n’y a que quatre équipes en division 2 qui ont un pivot. On a joué dimanche matin à Anvers et alors ? Je ne leur demande pas de descendre dans la mine que je sache ! Le problème, c’est surtout qu’ils n’ont pas envie. Ils sont arrivés en se disant qu’ils allaient gagner facilement, qu’ils avaient déjà battu le Soba en coupe. Les choses sont claires, j’ai donné quinze jours aux joueurs et au staff pour voir du changement sans quoi je prendrai les décisions qui s’imposent. Je n’ai pas envie de revivre ce que j’ai vécu il y a quatre ans quand nous avons failli descendre. Je ne vais pas faire dans le sentiment. Je me dois de respecter les sponsors, les supporters et tous ceux qui s’investissent dans le club ».

Le président du CEP Fleurus a mis les choses au point : «Je ne vois rien sur le parquet. Si certains doivent trinquer, ils trinqueront !».

"Si dans ce derby, il n’y a pas la manière, je n’attendrai pas quinze jours".

Giovanni Murredu ne mâche pas ses mots et on peut le comprendre. L’équipe que propose le CEP Fleurus cette saison a été renforcée mais les résultats ne suivent pas. « On est sorti par Neufchâteau, une 3e nationale en coupe de Belgique. J’avais fixé pour objectif d’être en huitième de finale pour accueillir une équipe de l’Ethias League. On est passé à côté. On aurait reçu Mons-Hainaut, ils savent que c’est une fameuse recette qui a été perdue ? »
 
Il poursuit : « Cette saison, il y aura huit équipes qualifiées pour les play-offs et ils ne sont même pas dans les huit ! Tout se sait dans le basket, certains n’ont rien fait pendant les vacances, ils ne se sont pas entrainés une seule fois. On doit imposer notre jeu, se battre en défense et au rebond pour courir. Les Montois doivent être étouffés dès le début Mes gamins de troisième nationale ont battu Mons-Hainaut 2 en coupe mais ils ont sauté sur tous les ballons. Eux, ils ont pu gagner parce qu’ils en voulaient. Je veux tirer la sonnette d’alarme. Si dans ce derby, il n’y a pas la manière, je n’attendrai pas quinze jours. Si certains doivent trinquer, ils trinqueront ! ».

La 6e journée (11, 12 et 13 octobre)

Vendredi 21h00 : Sprimont - Oudenaarde     
Vendredi 21:00 : CEP Fleurus - Mons-Ht 2
Samedi 20h00 : Waregem - Gembo    
Samedi 20h00 : Gent Hawks - Soba Antwerpen       
Samedi 20h30 : Sint-Jan Antwerpen - Willebroek    
Samedi 20h30 : Melsele - Wevelgem  
Dimanche 11h00 : Spirou 2 - St-Niklase Condors     
Dimanche 15h00 : Giants 2 - Houthalen

Le classement

1. Gembo : 5-0
2. St-Niklase : 5-0
3. Houthalen : 4-1
4. Sint-Jan Ant. : 4-1
5. Waregem : 4-1
6. Oudenaarde : 3-2
7. Melsele : 3-2
8. Sprimont : 3-2
9. CEP Fleurus : 2-3
10. Soba : 2-3
11. Giants II : 1-4
12. Gent Hawks : 1-4
13. Mons.Ht 2 : 1-4
14. Willebroek : 1-4
15. Wevelgem : 1-4
16. Spirou 2 : 0-5