Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Moray out jusqu'à la fin de saison: "Je reviendrai plus fort"


Rédigé le Vendredi 22 Novembre 2013 à 15:49 | Lu 244 commentaire(s)


Yannick Moray joue de malchance. Après une grave blessure au coude qui l'a écarté des parquets pendant huit longs mois, il s'est déchiré les ligaments du genou droit. Début novembre, il a donc appris que sa saison était terminée. Même s'il sait que le temps risque d'être très long, il garde le moral.


Il y a trois ans, c'était le coude, aujourd'hui, c'est le genou. Celui qui a été longtemps considéré comme le meilleur espoir du basket belge devra composer avec ce nouveau contretemps avant de pouvoir donner la pleine mesure de son talent. "C'est vrai que je joue de malchance. Je me sentais vraiment bien, je jouais de mieux en mieux" explique-t-il. "Je me fais opérer mercredi prochain, j'ai fait ma dernière séance de kiné aujourd'hui. Il faudra que je patiente six à huit semaines avant de pouvoir remarcher normalement. La seule chose positive, c'est que je peux prendre le temps de me soigner correctement. Il faudra six à neuf mois pour que je puisse rejouer. Je peux déjà faire une croix sur les play-offs. J'ai encore un an de contrat à Liège. Je préfère donc revenir progressivement et recommencer la saison prochaine en étant au top".

Toutes les blessures tombent au mauvais moment, c'est évident. Après avoir raté ses retrouvailles avec Pepinster, il manquera aussi celles qui auraient pu lui permettre de montrer au Spirou Charleroi ce qu'il vaut vraiment. "Je suis frustré. Ces deux matchs me tenaient à coeur. J'aurais bien voulu pouvoir me montrer face au Spirou. Là-bas, le coach ne m'a jamais fait confiance, il considérait sans doute que je n'étais pas prêt. Je jouais uniquement avec la division 2. J'avais encore un an de contrat avec Charleroi mais on m'a clairement fait comprendre qu'on ne comptait pas sur moi. J'ai préféré partir à Pepinster où je savais que j'allais pouvoir jouer."



Suite aux difficultés financières du club verviétois, Yannick Moray a signé à Liège. "A Pepinster, je ne savais pas comment ça allait se passer. En arrivant à Liège, j'espérais pouvoir jouer les play-offs. C'était un pas en avant pour moi. Je savais que le coach voulait travailler avec moi. Il m'a dit qu'il voulait déjà m'avoir dans son effectif quand il était à Gilly."
 
Yannick Moray n'a pas regretté son choix. "A Pepinster, on me demandait surtout de défendre. Je pouvais prendre mes responsabilités uniquement quand j'étais ouvert. Si je faisais autre chose, c'était mal perçu. A Liège, le coach me laisse beaucoup plus de libertés. Puis surtout, il est derrière moi, ça me fait jouer mieux. Je suis vraiment déçu de ne plus pouvoir travailler avec lui".
 
Soigner ce type de blessure prend beaucoup de temps, il faut être solide mentalement pour pouvoir revenir après une si longue absence. "Pour le moment, mon moral, ça va. Je préférerais être sur le parquet. Ce n'est pas facile de regarder les autres s'entrainer et jouer sans pouvoir leur donner un coup de main. Après l'opération, ce sera encore plus long mais je n'ai pas le choix. Alors, je vais travailler dur et je reviendrai plus fort".