Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Sacha Massot: l'Eurobasket 2013, une expérience humaine exceptionnelle


Rédigé le Lundi 2 Décembre 2013 à 08:21 | Lu 184 commentaire(s)


Absent des parquets depuis le début de saison suite à une fracture de fatigue, Sacha Massot fait le point sur les raisons de sa blessure et il revient sur une campagne des Lions qui restera dans les annales.


Sacha Massot, un véritable Lions
Sacha Massot, un véritable Lions
A peine rentrés de l'Eurobasket, deux Spirous se retrouvent blessés. Christophe Beghin souffre du dos et Sacha Massot, victime d'une fracture de fatigue, doit faire une croix sur les trois premiers mois de compétition. Spirou Charleroi loupe sa campagne européenne et son début de championnat, l'excuse est toute trouvée: le staff des Lions a mal géré les joueurs qui sont revenus blessés. D'entrée, Sacha Massot tient à relativiser: "Personne ne peut affirmer que ma blessure a été causée par les matchs des Lions. Evidemment, quand on peut bénéficier d'un break de 2 ou 3 mois sans compétition, même s'il faut continuer à suivre un programme d'entretien physique, on a le temps de se reposer. Jouer l'Euro, c'était enchainer les matchs de préparation puis de compétition. Nous avons joué 8 rencontres en 14 jours en Slovénie ce qui est beaucoup mais c'était prévu comme ça. Lorsque j'ai commencé à avoir mal au pied, je n'ai pas vraiment eu le temps de chercher d'où venait la douleur. J'avais décidé de jouer en équipe nationale donc j'ai joué. C'est quand même un honneur d'être sélectionné et de défendre les couleurs de son pays. J'ai tout simplement mordu sur ma chique et j'ai continué à jouer. Après l'Eurobasket, j'ai recommencé très vite avec le Spirou. Christophe (Beghin) et moi, nous n'avons eu que huit jours de repos avant la reprise des entrainements à Charleroi. Lors de notre match amical contre le Maccabi Tel-Aviv, quand la douleur est devenue trop forte, il a bien fallu que j'arrête. J'aurais bien voulu continuer mais je n'aurais plus pu jouer dans ces conditions".

Les Lions, c'était une véritable équipe

Un esprit d'équipe qui a soulevé des montagnes
Un esprit d'équipe qui a soulevé des montagnes
Le chapitre de sa blessure à peine refermé, Sacha Massot parle de l'Eurobasket avec un réel enthousiasme: L'Eurobasket a été une expérience exceptionnelle pour les joueurs, pour le staff mais aussi pour les supporters qui étaient avec nous en Slovénie" affirme-t-il. "Les gens ne se rendent pas compte de ce que nous avons vécu là-bas. Nous formions une véritable équipe. On a beau être adversaires durant toute la saison, il n'y avait plus de joueurs d'Anvers ou du Spirou, il n'y avait plus que la fierté de jouer pour notre pays avec la victoire comme unique but. Après notre premier match perdu, nous avions tous la tête basse, nous savions tous que nous étions passés à côté. Puis, il s'est vraiment passé un truc. Dommage qu'il n'y avait pas de caméras" ajoute-t-il en rigolant. "Sportivement, aller au deuxième tour et ne jamais être ridicule, ça a été quelque chose et avec un peu plus de chance nous aurions pu encore nous qualifier. L'engouement qu'il y a eu en Belgique, c'était énorme. Je suis fier de ce que nous avons fait lors de cet Euro, ça restera un de mes grands souvenirs sportifs, surtout au niveau humain". 

Sur le même sujet: Sacha Massot vit d'autant plus mal sa blessure que le Spirou ne tourne pas