Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Sam Staggers: "Le CEP Fleurus n'est pas un échec personnel"

Au BC Carnières jusqu'à la fin de la saison.


Rédigé le Mercredi 29 Janvier 2014 à 10:22 | Lu 723 commentaire(s)



Sam Staggers avec la N3 du CEP Fleurus
Sam Staggers avec la N3 du CEP Fleurus

"Depuis mon départ de Fleurus, l'équipe n'a plus gagné. Ce n'est donc pas une question d'entraîneur, mais j'ai une explication. La D3 n'a pas d'entraînement spécifique, une partie s'entraîne avec la D3, une autre avec les juniors et cadets. Quand une équipe ne s'entraîne pas ensemble, elle manque de collectif et de cohésion. Ce n'est pas une critique, c'est juste une explication. Il ne s'agit donc pas d'un échec personnel, mais d'un manque d'organisation interne. On a peut-être aussi sous-estimé la valeur des équipes de D3. Je tire néanmoins mon chapeau au président qui a fait confiance aux jeunes de R1 qui sont montés en D3, sans renforcer l'équipe à l'entre-saison, en sachant que cela allait être difficile. Avec une ou deux victoires de plus, cela aurait pu être différent. Fleurus peut encore croire au maintien, j'en suis persuadé. Je n'ai cependant pas totalement quitté le CEP puisque je poursuis avec les cadets AWBB de Fleurus avec lesquels tout se passe bien" relate Sam Staggers.


Un nouveau challenge à Carnières

Sam Staggers n'a pas mis longtemps à rebondir, car après la N3 du CEP Fleurus, il s'est engagé jusqu'à la fin de la saison avec le BC Carnières en R1. Une sacrée différence. "J'adore le basket et je voulais continuer avec une équipe senior. Quand le président de Carnières m'a demandé de reprendre son équipe, je n'ai pas longtemps hésité. Je le connais très bien et en plus la salle de Carnières n'est qu'à 7 km de chez moi. La R1, c'est très différent. On ne s'entraîne que deux fois par semaine alors que même avec les cadets de Fleurus, il y a trois entraînements hebdomadaires. Je suis néanmoins content d'avoir repris cette équipe et de la confiance que me témoigne le président. Je travaille avec Sébastien Buja qui est le coach de la P1 et des juniors". Les résultats ne sont cependant pas tonitruants puisque le BC Carnières n'a pas encore gagné depuis l'arrivée de son nouveau coach. "Il faut un petit temps d'adaptation, ma manière de travailler est différente. En plus, depuis que je suis là, il manque chaque fois des joueurs, soit à l'entraînement, soit au match. Je sens que les joueurs ont envie de travailler et d'aller de l'avant. Il faut prioritairement travailler la défense et la gestion des fins de rencontre. Sur les 3 défaites, il y a deux matchs que nous aurions pu gagner. Nous menions au score avant de perdre dans le money-time".


Le futur? Wait and see nous répond Sam Staggers

"Je me suis engagé jusqu'au terme de la saison, après on verra. Il s'agit d'un drôle de championnat, il devrait y avoir 5 équipes qui descendent et d'un autre côté, il y a des équipes qui ne veulent pas monter. L'objectif est de finir en milieu de classement, si nous pouvons faire mieux, nous le ferons. Quant à mon futur, c'est wait and see. Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en ligne de compte. Si Carnières a un projet intéressant et me propose de rester... pourquoi pas?".


Un bilan d'ici quelques semaines

Jacques Lécrivain, le président du BC Carnières, ne regrette pas d'avoir attiré Sam Staggers pour mener sa R1. "L'ambiance était devenue très mauvaise entre Manu Ahmed, l'entraîneur précédent, et les joueurs. Manu est un très bon entraîneur mais manque peut-être encore d'un peu d'expérience. Cela n'est pas le cas de Sam Staggers. Il est sévère, mais sur le plan relationnel, il est plus psychologie". Il rappelle les objectifs du BC Carnières pour cette saison: "Notre objectif, c'est le maintien, de faire progresser les jeunes avec la R1 et de travailler à la renommée du club. Sam va finir la saison avec nous, quant au futur, cela dépendra aussi de lui. S'il se plait et que cela se passe bien, sait-on jamais? Nous ferons un bilan d'ici quelques semaines. Nous fixerons nos objectifs pour la saison suivante et avec qui nous essaierons de les atteindre".



Dominique Nuydt