Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Scooore League: Brussels Basket - Spirou Charleroi, l'inattendue tête d'affiche


Rédigé le Vendredi 6 Février 2015 à 08:37 | Lu 294 commentaire(s)


La pression sera sur les épaules du Spirou Charleroi. Même si d'autres rencontres retiendront l'attention dans la lutte pour le top 6, la rencontre entre des Bruxellois qui sont dans une spirale positive et des Carolos qui alternent le bon et le moins bon devrait attirer la grand foule à la salle de Neder.


A l'aller, le Spirou Charleroi l'avait emporter 88-78
A l'aller, le Spirou Charleroi l'avait emporter 88-78
Le Spirou Charleroi reste, lors de ses quatre dernières rencontres sur un bilan mitigé de deux victoires et deux défaites. Cela n'empêche pas le président Bozzi de se montrer exigeant avec les joueurs et le coach Jacques Stas. Dans un entretien accordé à l'Avenir, il exige même que son équipe réalise un 2 sur 3 lors de ses dernières rencontres de la première phase et qu'elle termine à la deuxième place avant les playoffs... dans le sillage d'Ostende. (voir l'article de l'Avenir: "Bozzi : « Gagner deux matches sur trois » ".

La pression sera donc clairement sur le Spirou Charleroi qui aura beaucoup plus à perdre ce soir que le Basic-Fit Brussels Basket. Depuis le début de la saison, Jacques Stas n'a pas été épargné par la poisse et divers aléas extra-sportifs au sein de son noyau. Les changements ont été multiples, trop nombreux même. Le coach carolo n'a jamais pu aligner une équipe type dans la durée en raison des mouvements dans son effectif. (voir l'article: "Scooore League: la symphonie inachevée du Spirou Charleroi ").

L'instabilité récurrente n'a jamais permis de trouver la cohésion indispensable pour forger de grands résultats, Jacques Stas a dû composer et recomposer. Il est certain que dans des conditions similaires, le coach Bozzi n'aurait probablement pas fait mieux! La direction carolo avait martelé en début de saison vouloir travailler différemment que lors des saisons précédents. Après un peu plus de cinq mois, on a une impression de déjà vu. Quant au rajeunissement des cadres... une des priorités annoncée à l'aube du championnat, il semble être passé au second plan.  Jugez-en plutôt: Collins (32 ans), Hatcher (30 ans), Francis (31 ans) et Bostic (27 ans) ont été attirés en cours de saison. Les cadres restant ne sont pas plus jeunes: Beghin (35 ans), Massot (31 ans), Mukubu (31 ans), Dowdell (30 ans), Enobakhare (29 ans) et Jadin (28 ans). Larsen (20 ans), Schwartz (22 ans) et Lambot (20 ans) sont les seuls "gamins" de l'équipe. Il n'empêche que cet effectif, au complet et avec des joueurs en pleine possession de leurs moyens, a fière allure sur papier.

Pour la rencontre de ce soir, Mukubu (dos) ne devrait pas figurer sur la feuille et Larsen (genou) est incertain.

Voir la présentation de la rencontre sur le site du Spirou Charleroi: "Mettre fin à la série bruxelloise"
 


Dominique Nuydt