Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Scooore League: Limburg n'est pas Nymburk


Rédigé le Samedi 1 Novembre 2014 à 01:01 | Lu 312 commentaire(s)


En l'espace de 48 heures, le Spirou Charleroi a montré deux visages totalement différents. Mercredi, il a bousculé une équipe du sub-top européen, vendredi, il s'est incliné face au néophyte de la D1 belge. Jacques Stas avait déjà fait part de sa crainte concernant la difficulté pour la plupart de ses joueurs d'enchaîner deux rencontres. Cela s'est confirmé...


Dès les premières secondes, le Spirou a montré qu'il était dans un mauvais jour. Pertes de balle, imprécisions et manque d'agressivité défensive. Les Limbourgeois n'en demandaient pas autant. Ils se sont régalés et ont pu jouer à loisir avec leur arme favorite, le «run and shoot». Ils ont pris immédiatement les devants en s'appuyant sur Nick Celis (2-9). Dans le premier quart, Dylan Page était le seul carolo a tenir son rang. Il a d'ailleurs inscrit les 9 premiers points de son équipe (9-13) avant de s'éteindre lui aussi dans le deuxième. Le premier quart a été clôturé sur le score de 11-17. Le deuxième quart a été un véritable calvaire pour les Carolos qui sont restés muets pendant de trop longues minutes, le score est passé de 15-19 à 15-41, soit un 0-22 bien tassé. Jacques Stas avait beau multiplier les rotations (Jadin, Fusek), rien n'y fit. Après le repos, la réaction est venue. Au fil des minutes, Charleroi a grignoté son retard progressivement pour revenir à 62-63 par Enobakhare. Mais un trois points de Celis a mis fin aux derniers espoirs du Spirou. Limburg United a créé une nouvelle surprise en s'imposant au Spiroudome et conforte sa place dans le top 6. «Gagner dans une telle salle, c'est historique pour nous» a lâché Bryan Lynch.

 

Spirou Charleroi - Limburg United 67-73

Quarts-temps: 11-17, 7-24, 21-13, 28-19

Les stats complètes


Jacques Stas: "Jouer deux rencontres par semaine, c'est nouveau pour la plupart de mes joueurs"

«Limburg avait bien préparé la rencontre. En première mi-temps, nous n'étions pas prêts mentalement. Avec 19 pertes de balle, il n'est pas possible de gagner un match. Je suis néanmoins satisfait du comportement de mes joueurs en deuxième mi-temps, ils ont montré de la fierté et ont tout mis en oeuvre pour tenter de revenir. Jouer deux rencontres par semaine, c'est nouveau pour la plupart de mes joueurs. Seuls Page et Mukubu ont de l'expérience en la matière. Les autres doivent encore apprendre à enchaîner deux rencontres en 48 heures. Il ne faut pas oublier d'où viennent certains de mes joueurs. Leigh Enobakhare vient de D2 et même de D3. Contre Limburg United, ils capte néanmoins 16 rebonds. Quant à Eric Wise, peut-il jouer deux rencontres de rang à un bon niveau? Quand on joue deux matchs en un si court laps de temps, la récupération est surtout mentale. Au repos, j'ai parlé à mes joueurs, aussi comme un ancien joueur. C'était une question de fierté et d'amour-propre. La réaction est venue en deuxième mi-temps. Nous avons cependant manqué de fraîcheur sur les deux derniers ballons que nous avons mal négociés. Ce n'est pourtant pas la raison pour laquelle nous perdons le match. Ce qui a fait la différence, ce sont les paniers faciles que nous avons offerts aux Limbourgeois sur nos pertes de balle. C'est la force de Limburg United qui est très fort en transition. Sur jeu placé par contre, les Limbourgeois ne nous ont pas vraiment mis en transition, mais ils méritent leur victoire» a commenté Jacques Stas à l'issue de la rencontre.


Voir également



Dominique Nuydt