Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Scooore League: la symphonie inachevée du Spirou Charleroi


Rédigé le Mercredi 4 Février 2015 à 13:22 | Lu 769 commentaire(s)


Cette saison devait être celle du rajeunissement des cadres et d'une crédibilité retrouvée... A quelques journées de la fin de la première phase du championnat, où en sont les Carolos?


La saison avait pourtant bien commencée pour le Spirou Charleroi malgré un effectif composé à la hâte. Lors de la première journée, contre toute attente, les Carolos avaient damné le pion contre l'éternel rival carolo.

 

La construction allait rapidement connaître ses premières fissures. Les péripéties carolos dans le désordre et peut-être non exhaustives:

 

  • Mark Lyons n'est pas conservé
  • Collins arrive comme deuxième meneur
  • Dowdell se blesse
  • Hatcher arrive
  • Hudson qui avait été excellent quitte le club pour raisons personnelles
  • Reinholt est viré au mois de novembre pour une sombre histoire de dopage
  • Beghin, insuffisamment rétabli de sa blessure au poignet, fait ce qu'il peut au poste 5
  • Torin Francis arrive
  • Fin décembre, Wise et Hatcher ne sont pas conservés
  • Dylan Page se blesse et ne jouera plus jusqu'à la fin de la saison
  • Fusek, souvent sur le banc en D1, est parti quelque part aux USA pour gagner en poids et se muscler
  • Larsen, gravement blessé au genou, reprend la compétition en janvier et laisse une bonne impression. Il ne joue pas les rencontres suivantes mais devrait reprendre incessamment sous peu
  • Josh Bostic arrive
  • Massot, après un an et demi d'absence, rejoue.
  • Mukubu se blesse au dos
  • Hatcher est rappelé


En cinq mois de temps, cela fait beaucoup de mouvements pour un club qui voulait reconstruire et retrouver une certaine stabilité. Il y a certes la poisse (les blessures) qui a joué un rôle non négligeable, mais vu de l'extérieur, cela donne une furieuse impression de déjà vu.


Le top 6 n'est pas assuré

Le début de la campagne européenne, vu les divers aléas, a été ratée, ensuite le Spirou a signé quelques belles prestations. Jusqu'à présent, le Spirou a réussi à sauver les meubles en championnat en se classant à la cinquième place. Il reste cependant sous la menace de Mons-Hainaut et des Wolves, voir même de Liège Basket et du Brussels. Les Carolos ont encore trois rencontres pour assurer leur place au sein du top 6: un déplacement au Brussels ce dimanche, puis un déplacement à Liège Basket pour finir à domicile contre l'Okapi Aalstar. Autant de matches pièges! Il lui reste également le match retour du quart de finale de coupe de Belgique à disputer face à Liège Basket (défaite 65-64 à l'aller).

Le sport n'étant pas une science exacte, rien ne dit que le Spirou Charleroi, s'il peut compter sur l'ensemble de ses forces vives, ne jouera pas un rôle en vue dans les playoffs... Le carrousel des joueurs n'a jamais entamé la soif de vaincre du coach Jacques Stas. Au final, c'est ce qui fera peut-être la différence en bout de course.


Soyons positifs

Enobakhare, arrivé sur la pointe des pieds, a tenu la raquette pendant très longtemps. C'est assurément une des bonnes surprises de la saison. Il y a aussi Loïc Schwartz, arrivé de Pepinster, qui reçoit beaucoup de crédit et qui montre régulièrement de belles choses. Le Spirou 2, après une saison calamiteuse en D2, se comporte plutôt bien en D3. Les dirigeants carolos ont un plan à long terme en matière de formation. C'est probablement de ce côté qu'il faudra chercher des raisons d'espérer des jours meilleurs.

 



Dominique Nuydt