Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Scooore League: le Spirou victime du syndrome européen

Liège a mené de bout en bout et s'impose 74-79


Rédigé le Samedi 29 Novembre 2014 à 01:38 | Lu 409 commentaire(s)


Les réactions de Jacques Stas et de Fulvio Bastianini. Obligé de jouer deux rencontres en 48 heures, Charleroi a manqué de jus pour s'imposer. Ce fut déjà le cas face à Limburg United. Bis repetita donc, mais on peut légitimement se demander qui a concocté ce calendrier absurde.


Torin Francis
Torin Francis

Jacques Stas n'a pas voulu utiliser cet argument - et c'est tout à son honneur - pour justifier la défaite et surtout pour ne pas dévaloriser une victoire liégeoise amplement méritée. «Nous savions que cette rencontre serait compliqué, car depuis le début de la saison, même si Liège n'a pas toujours été vainqueur, a toujours été dans le match. Dommage ce manque d'énergie en début de match». Torin Francis a fait ses début sous le maillot de Charleroi face à Liège. Très difficile de juger un joueur qui vient d'arriver. «Il a passé plus de temps à passer des tests médicaux et régler des problèmes administratifs. Il s'est à peine entraîné 5 minutes». Enfin, signalons que Eric Wise n'a pas été aligné pour des problèmes d'ordre administratif... une situation pour le moins curieuse dans un club qui se veut professionnel.


La franchise de Fulvio Bastianini

Boris Penninck, l'homme du match
Boris Penninck, l'homme du match

«Deux matchs en l'espace de 48 heures, c'est un manque de respect pour le sportif» a commenté le coach liégeois. On ne peut que lui donner raison. Avec 24 heures de récupération en plus, Charleroi aurait probablement livré un tout autre match. La situation de Liège n'est guère meilleure en raison d'une programmation anarchique au Country Hall. Les joueurs ont même des difficultés pour s'y entraîner et se voient obligé de s'exiler à Sprimont. Si Charleroi se plaint d'horaires de matches trop rapprochés, le coach liégeois se plaint du trop peu de rencontres. «On est en manque de rythme car on a un calendrier de merde», un cri du cœur !

 

«Charleroi a manqué de jus, mais je tiens néanmoins à mettre en évidence la prestation de Boris Penninck qui a bien rempli le rôle qui lui a été confié». Les deux coaches l'ont d'ailleurs unanimement désigné comme l'homme du match.

 

Enfin, cette victoire de Liège Basket lui permet de rester en course pour le top 6.

Les stats

 



Dominique Nuydt