Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Thibaut Petit (Castors Braine) se confie avant le choc contre Namur-Capitale

«Un victoire de un point me comblerait amplement»


Rédigé le Jeudi 13 Février 2014 à 13:57 | Lu 403 commentaire(s)


Castors Braine - Namur-Capitale, c'est le choc que tous les amateurs de basket féminin attendent. Les Namuroises, auteures du doublé coupe-championnat la saison dernière, sont candidates à leur succession. Les Brainoises ont montré qu'elles avaient les armes pour les contrarier. Dimanche, la première place sera en jeu.


Alors que Namur connaît quelques problèmes d'effectif avec l'absence probable de Kathy Wambe (voir article) et l'incertitude planant sur Julie Wojta (voir article), Castors Braine pourra compter sur l'ensemble de ses forces vives pour le choc. Ces dernières semaines, les Brainoises ont été accrochées par des adversaires de valeur, même si à l'arrivée, leurs victoires ont été probantes. «Cela prouve simplement quand notre intensité baisse face à des équipes du top 6 que celles-ci peuvent nous faire mal sur un match de 40 minutes. Ainsi, contre SKW, nous avons encaissé un 14-0 au début du troisième quart-temps. Cela démontre également que nous ne sommes pas des machines. J'estime que notre marge de progression est encore de l'ordre de 20 à 30% dans la constance et dans l'intensité que nous pouvons produire. C'est pour cela que nous avons multiplié les rencontres en ce début d'année, car nous voulions garder un certain rythme. Après notre match contre Namur, nous devrions d'ailleurs reprendre ces matchs amicaux» explique le coach Thibaut Petit.



Namur au bon moment?

«Il n'y a pas de bons moments pour prendre une équipe comme Namur. C'est une affiche, c'est le champion en titre, c'est agréable et c'est pour cela que nous aimons le basket. Les Namuroises diminuées? Je ne le crois pas. Elles seront peut-être même plus dangereuses car la pression sur les joueuses présentes sur le parquet sera moindre. Je préférerais jouer contre une équipe de Namur au complet, mais je ne me préoccupe pas de ce qui se passe chez eux. Nous, nous allons nous focaliser sur notre basket. Nous avons néanmoins eu la chance de pouvoir travailler ensemble depuis le début de la saison».


«La première place, ce serait génial»

«Nos résultats à domicile sont intéressants, mais il faut les relativiser. Au début de la saison, nous n'aurions jamais pensé que nous allions jouer pour la première place. Nous voulions intégrer le top 3 et si possible, offrir une finale à nos supporters. La première étape est acquise. Il faut également relativiser l'importance de cette rencontre, car elle ne nous permettra pas de remporter un trophée. Il est cependant vrai qu'une victoire contre Namur - une victoire de 1 point me comblerait amplement - nous permettrait d'être maîtres de notre destin, de pouvoir jouer les rencontres décisives à domicile devant nos supporters. Après Namur, nous ne rencontrons plus d'équipes du top 6 en championnat. Nous avons cependant une double confrontation en coupe de Belgique contre Sint-Kalelijne Waver, les 6 et 11 mars. Notre objectif est maintenant de jouer une finale, en coupe ou en championnat» conclut l'entraîneur des Castors Braine.

Pour qui roulera la balle ? - Photo (c) King Chan
Pour qui roulera la balle ? - Photo (c) King Chan

Concours 2 X 2 places pour le match Castors Braine - Namur-Capitale




Dominique Nuydt