Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Thibaut Petit (Wolves): "Je m'attends à un match intéressant face au Spirou Charleroi"


Rédigé le Vendredi 17 Octobre 2014 à 11:12 | Lu 346 commentaire(s)


La claque reçue par les Carolos en Eurocup face à Rome ne sera pas nécessairement un avantage pour les Wolves. La crainte du coach pépin est de faire les frais de la réaction des joueurs du Spirou.


Samedi soir, les Wolves recevront le Spirou Charleroi dans un derby wallon qui sent la poudre. Thibaut Petit se confie avant de recevoir des Carolos meurtris après leur lourde défaite subie en Eurocup. "Ce n'est pas bon pour nous. J'aurais préféré jouer contre une équipe qui n'avait pas connu une telle défaite. De notre côté aussi, nous sortons d'une mauvaise prestation en coupe de Belgique face à Louvain. Il n'y avait pas d'équipe sur le terrain et nous n'avons pas été constants en défense. Les deux équipes se doivent de réagir, mais nous devrons sortir une grosse prestation si nous voulons faire trembler Charleroi".

Les Wolves pourront compter sur deux joueurs qui semblent respirer la forme, à savoir Arizona Reid, très régulier depuis la reprise du championnat et Olasewere qui a fait parler la poudre en coupe à Louvain (37 points). "Arizona Reid, c'est un joueur que je connaissais puisque je l'avais eu sous mes ordres en Suisse. C'est un compétiteur et il répond présent. La saison est cependant encore longue" tempère Thibaut Petit. Quant à Olasewere, sa prestation à Louvain, c'était un peu l'arbre qui cachait la forêt, "Il était un peu seul". Le collectif n'avait pas été bon chez les Leuven Bears. Son plus gros regret depuis le début de la saison est la défaite à Alost: "Nous y avions mené pendant 33 minutes..."


Deux secteurs intérieurs laminés

Les deux équipes sont pour l'instant fragiles à l'intérieur. Au Spirou Charleroi, les absences longue durée de Christophe Beghin et de Sacha Massot combiné au départ inattendu de Will Hudson ont dépeuplé la raquette. Jacques Stas devra trouver les solutions dans son effectif actuel avec des joueurs comme Enobakhare ou même Dylan Page, un poste 4 qui pourrait dépanner au 5 si nécessaire. Quant à Michaël Fusek, il est encore un peu tendre pour la D1, même s'il peut monter au jeu pendant quelques minutes pour faire souffler ses équipiers. "Dylan Page, il ne faut pas l'oublier, c'est un joueur de niveau européen" fait remarquer Thibaut Petit. C'est effectivement le seul à avoir remis une bonne copie face à Rome. "Je connais suffisamment Jacques Stas et je sais qu'il parviendra à remotiver ses troupes et à trouver des solutions. De notre côté, nous ne sommes pas mieux lotis dans la raquette. Cela fait un mois que nous jouons sans poste 5 spécifique avec Wilkins qui dépanne. Nous avons également eu une préparation difficile. Besovic sera dans le groupe, mais il n'a pas encore joué de match. Jankovic reprend progressivement, il jouera d'ailleurs avec la D3 ce week-end. Nous devrions le récupérer d'ici peu".

De la constance en défense

Pour arriver à faire jeu égal, et même mieux, avec les grosses écuries, les Wolves doivent gagner en constance en zone défensive. "Dans chaque quart-temps, nous avons deux ou trois minutes de creux. Ce sont des moments difficiles que nous payons cash en encaissant un 10 ou 12 à zéro".

Faire revivre le hall du Paire

"Notre début de saison est intéressant. Il y a une envie de bien faire. Nous manquons cependant encore de constance pour pouvoir viser plus haut et j'estime que nous sommes encore loin de notre meilleur niveau. A Pepinster, nous savons que nous ne serons pas champions. L'objectif est de refaire du hall du Paire un chaudron et de retrouver nos fans pour faire trembler nos adversaires. On a senti beaucoup de curiosité de la part de nos supporters en ce début de saison... Contre Charleroi, il ne faudra pas avoir peur et essayer d'offrir du spectacle. Même si nous sommes battus, il faudra se donner à fond. Charleroi a déjà vécu un match sans Hudson, d'autres auront l'envie de se montrer. Le Spirou n'a pas montré son vrai visage face à Rome. Quand on porte le maillot de Charleroi, on ne peut pas ne pas réagir après une telle défaite. Cela nous obligera aussi à sortir une grande prestation" ajoute encore le coach des Wolves.


Dominique Nuydt