Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Trapani, stop ou encore?


Rédigé le Samedi 21 Décembre 2013 à 14:19 | Lu 240 commentaire(s)



Face à Mons-HainautJoe Trapani a encore été le Spirou le plus en vue: 17 points (3/8 à 2pts, 1/1 à 3pts, 8/9 LF) - 11 rebonds (dont 7 offensifs) - 6 fautes provoquées - 2 assists - pour une évaluation de 26. Selon Yves Defraine, le coach des Montois, c'est Trapani qui permet au Spirou Charleroi de faire la différence dans le 3e quart-temps. Les Renards avaient d'ailleurs pour consigne d'être particulièrement attentifs sur le jeu sans ballon de l'Italo-Américain. Après le derby alors que l'heure était au bilan, Giovanni Bozzi a réitéré son souhait de vouloir conserver Trapani dans son groupe.

Depuis son arrivée, le joueur a montré qu'il avait un impact important sur le jeu du Spirou. Le mentor liégeois du Spiroudôme en est le premier conscient. Alors que, depuis le début de saison, il reproche à certains Spirous de jouer à la carte, il a tout suite loué la mentalité exemplaire de Trapani. le derby face à Mons lui a encore donné raison: l'Italo-Américain a fait un match plein alors que certains de ses coéquipiers ont une nouvelle fois montré qu'ils se contentaient de jouer par séquences. Et ça a bien failli leur coûter la victoire. Que Giovanni Bozzi veuille le conserver est donc tout à fait logique.

Trapani exige un salaire trop élevé

Joe Trapani encore Spirou en 2014? (photo: Benoit Bouchez)
Joe Trapani encore Spirou en 2014? (photo: Benoit Bouchez)
Selon la direction du Spirou, Trapani se montrerait un peu trop gourmand. La crise touche aussi le milieu sportif, l'argument est tout à fait recevable et ce, d'autant plus que je joueur risque de faire double emploi lorsque Sacha Massot et Jason Clark seront de retour. Même si l'ex-joueur de l'Okapi n'évolue pas au même poste que Trapani, avec un Américain de plus dans le noyau, se poserait la question de l'étranger excédentaire. La direction se verrait alors contrainte de prier un de ses étrangers au mental défaillant d'aller chercher embauche ailleurs. Cette décision comporte des risques qui doivent être correctement évalués.

Que Trapani se montre gourmand est compréhensible. Le coach du Spirou a confirmé hier que le joueur était dans le collimateur de plusieurs clubs italiens. Sa prestation face à Sassari (24pts-9rbds) n'est pas passée inaperçue en Italie. Trapani a un passeport italien ce qui le rend particulièrement attractif pour un championnat où il ne serait pas considéré comme étranger. Le joueur aurait donc tort de se brader pour rester à Charleroi. On imagine aussi très mal les dirigeants délier les cordons de la bourse pour le conserver. Rien ne dit pourtant que Joe Trapani ne restera pas. En l'absence de Jacques Stas, le manager sportif qui est à Antibes, Giovanni Bozzi a confirmé hier que le joueur négociait toujours une prolongation de contrat et que la décision finale serait prise le 28 décembre.