Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


Yves Defraigne: «Que va-t-on faire? Nous allons beaucoup travailler et espérer que les joueurs vont avoir un déclic».


Rédigé le Dimanche 17 Novembre 2013 à 02:00 | Lu 162 fois | 0 commentaire(s)


Les constats du coach montois sont sans concession. Il le répète match après match, les joueurs n'ont pas le niveau. En guise de solution, il ne peut que proposer de travailler et encore travailler. Et ce, sans garantie d'arriver à un résultat.


Jason Love, MVP de la rencontre avec 13 points, 12 rebonds et 27 d'évaluation
Jason Love, MVP de la rencontre avec 13 points, 12 rebonds et 27 d'évaluation

Après la défaite contre les Giants (59-69), Yves Defraigne n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. Ses constats sont exacts, mais il ne peut pas proposer beaucoup d'autres solutions que de continuer de travailler avec le groupe qui est à sa disposition et... espérer un déclic. Il n'est pas dit que les supporters montois vont se satisfaire de cela. Le constat est très simple, les transferts de cette saison ne répondent pas aux attentes. Qvale, Wallace, Taylor et Bostic n'ont pas été remplacés. Ajoutez à cela la blessure de Cage et c'est tout le cinq de départ de la saison dernière qui fait défaut. Jusqu'à présent Jason Love est le seul à abattre son boulot (13 points, 12 rebonds, 27 d'évaluation contre les Giants). Il n'est pas loin du niveau qui était le sien quand il évoluait à Pepinster. Randle est égal à lui-même. Pour le reste... il suffit de lire les statistiques.


Un manque d'intelligence

«Il est impensable de débuter une rencontre comme on l'a fait face à une équipe qui est première au classement. Pourtant nous avions tout préparé, mais à partir du moment où on défend à deux ou trois mètres à son adversaire... Pendant toute la première mi-temps, nous avons été complètement en dehors de notre schéma de jeu, tant en défense qu'en attaque. J'avais demandé de jouer à l'intérieur et je constate simplement qu'en première mi-temps, les joueurs ont tiré 16 fois à 3 points tout en ne marquant qu'une fois. Je pense que les joueurs manquent simplement d'intelligence en matière de basket pour gagner un match».


Il faudrait changer trois ou quatre joueurs

«Que va-t-on faire? Nous allons beaucoup travailler et espérer que les joueurs vont avoir un déclic. Nous ne pouvons pas continuer ainsi. Si nous voulons rivaliser avec les équipes du top, et je n'ai pas dit intégrer le top, je pense qu'il faudrait changer trois ou quatre joueurs. Mes joueurs ont beaucoup de mal avec le basket académique. Il faudra travailler l'aspect mental et voir comment leur donner un déclic, mais ce sera très difficile. Ils sont hésitants et gagnés par le doute. Il y a trop d'hésitations dans la créativité sur les postes 1 et 2. Ils manquent aussi de finition pour terminer des actions faciles. Pourtant, avant cette rencontre, j'étais confiant. Nous avons eu deux très bons entraînements cette semaine où tout avait bien tourné et où la vitesse d'exécution était présente. Manifestement mes joueurs ne parviennent pas à reproduire la qualité des entraînements en situation de match».




Dominique Nuydt

Nouveau commentaire :