Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


#basketfeminin La semaine de tous les dangers pour Castors Braine #basketbelgium #basketbelgië


Rédigé le Mercredi 9 Décembre 2015 à 02:56 | Lu 230 commentaire(s)


Orenburg, Namur Capitale et Cracovie en une semaine à peine...


Le noyau est-il assez compétitif pour l'Euroleague? Orenburg a mis en évidence les lacunes brainoises.

Il est évident que Braine ne peut rivaliser avec des équipes telles que Orenburg, Ekaterinburg ou Prague dont les budgets sont colossaux. On peut néanmoins se poser la question s'il sera possible de finir à la cinquième ou à la sixième place du groupe B. Rien n'est mal fait pour l'instant, Braine reste maître de son sort... à condition de négocier positivement les rencontres théoriquement à sa portée. Cracovie et Bourges doivent encore se déplacer à salle André Renauld, le déplacement à Girona en janvier paraît également jouable. Ces trois rencontres, il faudra absolument les gagner.

Le départ inattendu d'Alina Iagupova a manifestement affaibli l'équipe. Son apport physique et ses points manquent cruellement, même si sa remplaçante Hodges a livré une bonne rencontre (12 points, meilleure marqueuse brainoise) face à Orenburg. Elle est néanmoins moins présente au rebond. En outre, elle a dû quitter prématurément le parquet (crampes? blessure?).

Ann Wauters, après un début de partie plutôt réussi, s'est éteinte au fil des minutes (7 points, 9 rebonds). Physiquement, elle ne tient plus le coup quand le rythme de la rencontre est trop élevé. La bonne nouvelle dans la grisaille, c'est Kyara Linskens. Elle a le physique pour s'imposer à ce niveau de la compétition (4 points, 3 rebonds en 15 minutes de jeu). Elle n'a cependant que 19 ans, l'âge auquel ses concurrentes de hier soir étaient encore des rookies en NCAA. Si elle poursuit sa progression, elle ne manquera pas de devenir une intérieure dominante, mais la patience doit être de mise.


Eldebrink préférée à Carpréaux

A la mène, et au grand désappointement du public brainois, Jurgen Van Meerbeeck a préféré Eldebrink (dans le 5), puis Julie Allemand à Marjorie Carpréaux (entrée en deuxième mi-temps). Le contrat de la meneuse suédoise (pigiste médicale) se finira normalement fin décembre. Il n'est pas certain que le coach s'en réjouisse.

Logunova est complètement passée à côté de sa rencontre face à ses compatriotes (1/10 à 2 points). Enfin, la bondissante Céleste Trahan-Davis a eu beau s'arracher, dominée à la taille, elle n'a pas eu son rendement habituel. Matea Vrdoljak est restée une fois de plus sur le banc. Après avoir reçu un peu de crédit en championnat (12 points en 17 minutes de jeu contre Houthalen), elle n'entre manifestement pas dans les plans du coach pour l'Euroleague.
 

Une semaine cruciale

Dimanche, Braine se déplacera à Namur, un duel qui s'annonce plus indécis qu'il n'y paraît. Si Braine est invaincu depuis deux ans par une équipe belge (la dernière défaite remonte au mois de novembre 2013... à Namur), les Namuroises semblent être sur la bonne voie et montent en puissance. Ensuite, les Castors joueront déjà une carte importante en Euroleague en recevant Cracovie mardi prochain. La semaine de tous les dangers.

 





Booster la communication de votre club avec une application pour smartphone! Le futur, c'est déjà aujourd'hui.

 



 


Dominique Nuydt