Basket in Belgium, Toute l'actualité du basket en Belgique
Facebook
Twitter
Rss
YouTube
Mobile
Pinterest
Instagram


#basketfeminin: les postes 1 et 3 posent question à Castors Braine


Rédigé le Mercredi 7 Octobre 2015 à 18:48 | Lu 598 commentaire(s)


Si l'effectif brainois semble largement suffisant pour le championnat belge, quelques lacunes sont apparues face à une équipe du calibre de Prague.



L'absence d'une deuxième meneuse s'est cruellement faite sentir. Si Marjorie Carpréaux a assumé sa mission, force est de constater qu'elle n'a pas marqué le moindre point même si elle a délivré 6 assists. Malheureusement, Jurgen Van Meerbeeck n'a pas de solution de rechange satisfaisante à ce poste en l'absence de Julie Allemand blessée (pour combien de temps encore?). A ce niveau de la compétition, il faut aussi une meneuse qui marque des points. A titre d'exemple, la meneuse adverse a inscrit 13 points tout en délivrant 7 assists et en captant 5 rebonds. Castors Braine pour bien figurer en Euroleague devra notamment grandir à ce poste.

Enfin au poste de pivot, Ann Wauters a assuré, faisant parler son expérience à ce niveau. Derrière, il y a la jeune Linskens, mais elle aussi est encore en pleine phase d'apprentissage à un tel niveau de compétition. Après sa montée au jeu, elle a eu une hésitation sur son premier ballon, avant de montrer de belles choses. Elle a le gabarit et le physique pour s'imposer à ce niveau, à condition de se montrer patient avec elle. Quand les joueuses américaines débarquent en Europe, elles ont entre 22 et 24 ans, souvent avec un cursus complet en NCAA derrière elles. Kyara Linskens n'a que 19 ans. Trop peu d'observateurs tiennent compte de ce élément incontournable, elle est jeune et même très jeune.
 


Le cas Matea Vrdoljak

Une fois de plus, comme ce fut le cas à Liège, la joueuse croate n'a pas décollé du banc. La direction du club se montre très peu loquace sur sa situation. Elle était en tenue, s'est échauffée... mais n' pas reçu la confiance de son coach. Selon plusieurs sources, elle ne devrait plus entrer en ligne de compte. Il reste à voir si Castors Braine a les moyens de pourvoir à son éventuel remplacement, ce qui est loin d'être certain. A moins d'un retournement de situation? Il semblerait, et cela reste au conditionnel, qu'elle ne se donne pas suffisamment à l'entraînement, d'autres parlent d'une difficulté d'intégration. Il se fait que pour le moment, le coach se passe volontairement se passe d'une joueuse expérimentée. Wait and see... Elle ne serait cependant pas de trop pour épauler les joueuses qui évoluent aux postes 2 ou 3. Si Spencer a joué à un très bon niveau, son genou ne lui permettra peut-être pas de tenir à ce rythme tout au long de la saison. Derrière elle, il y a la jeune Hanne Mestdagh, mais c'est encore une rookie qui doit progresser et être plus régulière dans ses tentatives à trois points.
 



Booster la communication de votre club avec une application pour smartphone! Le futur, c'est déjà aujourd'hui.

 




 


Dominique Nuydt